Formule 1

Ricciardo juge que Norris a franchi le ‘pallier de la 3e saison’ en F1

Ce qui expliquerait ses progrès

Recherche

Par Alexandre C.

9 juillet 2021 - 16:31
Ricciardo juge que Norris a franchi (...)

Lando Norris a inscrit plus de la moitié des points marqués par Daniel Ricciardo au championnat pour le moment – et avec 61 points de plus que l’Australien au compteur, Lando affole les statistiques cette année.

Daniel Ricciardo juge aujourd’hui les progrès de son coéquipier avec un certain recul – pas du tout avec aigreur. L’ancien pilote Toro Rosso et Red Bull pense que le Britannique a franchi le « pallier de la troisième année » en 2021, un pallier que Daniel Ricciardo dit lui-même avoir franchi à Milton Keynes.

« Je suis arrivé et il a montré qu’il avait des compétences et du talent, je pense aussi que cette année il a franchi ce pallier des trois ans. »

« Je l’ai fait chez Red Bull, je pense que Max l’a fait aussi, Max a en quelque sorte nettoyé certaines de ses erreurs lors de sa troisième année et s’est vraiment élevé à son potentiel, et Lando le fait maintenant. »

Daniel Ricciardo a beau avoir plus d’expérience que Lando Norris, il sait aujourd’hui qu’il doit apprendre de son plus jeune coéquipier.

« Donc pour l’instant, je dois juste lui tirer mon chapeau, reconnaître qu’il conduit très bien, qu’il s’intègre très bien à l’équipe, et essayer d’utiliser cela à mon avantage pour aller de l’avant. Apprendre de lui où il fait mieux les choses, utiliser tout cela pour finalement faire de moi un meilleur pilote. »

Où se situent alors les déficiences de Daniel Ricciardo par rapport à Lando Norris sur un tour ?

« Tout commence dès l’entrée du virage. Et c’est ça qui explique que vous vous plaignez ensuite de votre motricité ou de quelque chose à la sortie du virage. »

« Mais la plupart du temps, ça commence à l’entrée et si vous n’arrivez pas à bien positionner la voiture et à faire ce qu’elle veut au point de corde, alors vous n’êtes qu’en train de rattraper le temps perdu. Et je pense que ce qui m’a posé problème au départ, c’est de m’engager et de faire tourner la voiture comme je le voulais. »

« Maintenant, en y regardant de plus près, certaines de mes forces dans le passé, que ce soit avec la Red Bull ou la Renault, étaient ce point d’équilibre entre le virage et le freinage, et cette voiture en ce moment est plus sensible à cela, et donc elle exige un style un peu différent dans ce domaine. »

« Et je dirais que c’est une chose sur laquelle je travaille encore. »

Daniel Ricciardo sait où sont ses faiblesses, et cela l’empêche de totalement se démotiver.

« Ça fait mal, probablement pour deux raisons principales, je suis passionné et je crois que je peux le faire. »

« La douleur vient du fait de savoir ce qui est possible, ce que je peux réaliser, donc le sentiment que j’ai après un mauvais week-end… je déteste ce sentiment et c’est un coup de poing dans les tripes le dimanche. »

« Mais le lundi, c’est de l’huile sur le feu et je veux juste continuer. »

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less