Formule 1

Ricciardo évoque sa renaissance : ‘Au fond du trou, je n’ai jamais perdu la foi’

L’amour de la F1 a failli le quitter

Recherche

Par Alexandre C.

12 septembre 2021 - 21:08
Ricciardo évoque sa renaissance : (...)

Le Honey Badger est de retour ! Le sourire de Daniel Ricciardo s’est à nouveau affiché sur son visage après un formidable Grand Prix d’Italie.

L’Australien « rêvait » d’une victoire en partant 2e ce dimanche matin, et voici que le rêve est devenu réalité, avec en prime un premier doublé en 11 ans pour McLaren.

C’est la fin de la disette pour Daniel Ricciardo, qui souffrait tant depuis le début d’année face à son coéquipier Lando Norris. Il sort ainsi d’une passe difficile, sportivement mais aussi mentalement… La pause estivale pourrait bien avoir servi de catalyseur pour lui.

« Cela signifie tout. J’essaie vraiment de ne pas faire, ou de ne pas dicter, le bonheur de ma vie autour de ce sport, car cela fait trois ans et demi que je n’ai pas gagné, alors je serais très malheureux la plupart du temps si je basais mon bonheur sur le fait de gagner des courses. »

« C’est juste fou... mais même au fond du trou je n’ai jamais perdu la foi ou la conviction ; et je pense que j’avais besoin de prendre du recul et c’est là que le fait d’avoir un peu de temps libre en août a aidé, et oui, vraiment, ça a aidé ce week-end, pour arriver à cette position. »

« C’est, je ne sais pas quel est le mot... c’est rassurant pour moi. Je crois en moi évidemment ; je pense que tout le monde le fait pour arriver à ce point dans le sport. J’ai certainement été mis au défi cette année et vous savez, ce sport est délicat. »

Un début d’année avec peu d’espoir chez McLaren

L’Australien a-t-il pensé qu’il n’arriverait jamais à briser le mauvais sort dans sa voiture orange cette année ? N’y a-t-il eu rien de vraiment positif jusqu’ici ?

« Ce n’est pas tout noir ou tout blanc, je suppose, et parfois vous luttez pour trouver des réponses, mais vous devez rester... fidèle à votre plan ; et vous pouvez facilement vous perdre aussi. Je pense qu’au fond de moi, j’avais des moments de frustration ou des moments où je baissais la tête, mais j’ai fait en sorte que ça ne dure pas. »

Daniel Ricciardo, très ouvert et franc, n’a pas caché qu’il était passé par des points bas durant cette année si compliquée : l’amour de la F1 a bien failli le quitter.

« Par moments, on perd l’amour du sport, mais en fait, la clarté que l’on obtient ensuite nous fait réaliser à quel point on l’aime et à quel point on le désire… C’est la chose la plus importante de ce week-end, je savais que j’avais une chance de me battre pour un podium et oui, l’envie était là et quand on en arrive à ce point et à ce niveau, je continuerai à essayer jusqu’au bout. »

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less