Ricciardo évoque la quarantaine très difficile qu’il a vécu en Australie fin 2021

Si proche et pourtant si loin de sa famille pendant deux semaines

Recherche

Par Paul Gombeaud

6 avril 2022 - 08:54
Ricciardo évoque la quarantaine très (...)

A l’issue de la saison 2021, Daniel Ricciardo avait enfin la possibilité de rentrer chez lui à Perth en Australie pour la première fois depuis 18 mois et pouvait enfin profiter de sa famille et de ses proches. C’était la première fois depuis 2007 qu’il était resté aussi longtemps loin de son domicile.

Mais avant cela, l’Australien a dû effectué une période d’isolement de deux semaines dans son hôtel. Un moment très difficile à vivre pour lui malgré la présence de son entraîneur et ami Michael Italiano dans la chambre d’à côté.

"Effectuer deux semaines d’isolement n’était pas facile, j’étais si proche mais aussi si loin de l’endroit où je voulais être," explique le pilote McLaren F1.

"Michael était dans la chambre située à côté de la mienne, mais ma famille et ma maison étaient à une demi-heure de route et je ne pouvais y être. C’était clairement la partie la plus compliquée à gérer."

"Un weekend j’étais sur le circuit d’Abu Dhabi, le dimanche suivant j’étais en quarantaine dans ma ville natale sans être malade mais je n’avais pas le droit de sortir."

"Durant cette deuxième semaine, j’en avais plus que marre. Si ça avait été dans une autre ville et que ma maison n’était pas aussi proche, peut-être que ça aurait été plus simple."

"Mais ça m’a permis de profiter encore plus du mois de Janvier car j’ai enfin pu être avec ma famille. J’ai passé du temps avec mon neveu et ma nièce notamment."

"J’étais heureux de profiter du moment. J’avais besoin de déconnecter et d’être avec ceux qui m’avaient tant manqué. J’ai profité de chaque journée."

Ricciardo veut rester fidèle à celui qu’il était au début de sa carrière

Ricciardo va maintenant retrouver sa course à domicile ce weekend à Melbourne, alors que le dernier Grand Prix d’Australie avait été disputé en 2019. L’occasion pour lui d’évoquer son parcours en F1.

"C’est un peu cliché, mais je rends compte à quel point une carrière passe vite car j’avais 22 ans la première fois que j’ai disputé le Grand Prix d’Australie. J’en aurai 33 cette année mais j’ai l’impression que c’était hier, je réalise à quel point j’ai changé professionnellement et personnellement."

"En 2012, je me souviens très bien d’avoir été sur la grille de départ avec Toro Rosso. J’étais alors très jeune et il était simplement question de prendre les courses les unes après les autres, le jeune Daniel ne se posait aucune question sur le long terme."

"Je suis maintenant à un stade différent de ma carrière et je me sens de mieux en mieux. J’ai essayé de garder cette même énergie et envie que celles que j’avais durant ma jeunesse, lorsque tout était nouveau et excitant."

"Il est important de conserver une certaine naïveté et d’être facilement excité car il faut toujours se rappeler de la raison qui fait que nous sommes là. J’essaye de ne jamais oublier ça."

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos