Ricciardo est ’soulagé’ de terminer la saison dans les points

Il va signer chez Red Bull puis prendre du temps pour lui

Recherche

Par Emmanuel Touzot

20 novembre 2022 - 18:04
Ricciardo est 'soulagé' de (...)

Daniel Ricciardo a terminé sa saison 2022 par une neuvième place à Abu Dhabi. Le pilote McLaren F1, qui avait abandonné à Interlagos la semaine dernière, est heureux de boucler cette première partie de carrière dans la discipline par une arrivée dans les points et une bataille avec Sebastian Vettel.

"Je suis soulagé de faire un course comme celle-là" a déclaré l’Australien. "Si la saison s’était arrêtée par un accident et un abandon au tour 1, ça aurait laissé un mauvais goût. Voir le drapeau à damier, marquer des points, retenir Vettel... ça m’a rendu heureux ! Je l’adore, mais c’était plaisant de le retenir et d’avoir une bonne bataille avec lui."

Ricciardo raconte à quel moment il a décidé de ne pas accepter un poste de titulaire pour 2023, et assure qu’il aurait refusé dans n’importe quelle équipe : "Durant la pause estivale, je parlais encore d’être sur la grille en 2023, et on a ensuite eu une triple course durant laquelle j’ai questionné de plus en plus la vision de 2023."

"Et c’est devenu de plus en plus clair que je voulais du temps de repos, pour moi. Je dois totalement aimer ce que je fais, pas juste un peu, et je veux revenir à ça. Ce n’était pas au sujet de Haas ou Williams, c’est moi qui voulais prendre du temps libre."

Une saison qui l’a rendu "frustré et amer"

Il reconnait avoir connu une année difficile sur le plan moral et en termes de motivation, alors que ses performances oscillaient : "Il y a eu des courses où je me sentais plus à l’aise que d’autres cette année."

"La difficulté, c’est ça qui m’a encouragé et puis tout à coup, une semaine plus tard, on était de retour là où on était. L’incohérence, l’inconnu, c’est ce qui a fait que c’était si délicat en 2022 mais je suis content d’avoir fait quelques belles courses depuis la trêve estivale."

"J’ai appris à tout mettre en perspective. Il est si facile de se laisser prendre par la compétition. Nous y consacrons tellement de temps et quand ça ne va pas bien, vous pouvez facilement vous mettre en colère, être frustré et amer."

"La perspective m’a permis de maintenir mon bonheur et mon appréciation des choses. Nous avons tous nos journées remplies de choses plus ou moins géniales mais c’est un privilège de faire ce que nous aimons - c’est un sport tellement amusant. L’environnement, les voyages, toutes les personnes que nous rencontrons. Quoi que vous fassiez dans la vie, la gratitude aide beaucoup à avancer."

Un avenir en tant que spectateur avant tout

Maintenant qu’il en a terminé avec son rôle de titulaire, il espère pouvoir profiter de la période de fin d’année, et notamment des fêtes, pour avoir l’esprit libre et se faire plaisir, ce qu’il ne faisait pas avant.

"Dans quelques semaines, je vais rentrer en Australie et passer du temps avec la famille et mes amis. Quand je rentre pour Noël, je dois être réservé sur le fait d’avoir l’esprit léger et sur plaisir que je dois prendre, ou combien je dois manger, car je dois être en forme en janvier. Et juste avoir ça, ce sera bien et rafraîchissant."

Cependant, il explique avoir plutôt perdu des kilos qu’en avoir gagné : "Ce qui est difficile, c’est que j’ai eu du mal à garder un poids suffisant ces 18 ou 20 derniers mois, donc ce sera bien de prendre quelques kilos."

Il espère voir des courses aux USA l’an prochain mais ne prévoit pas de tests en IndyCar : "J’ai pour plan d’être spectateur à des courses d’IndyCar et de NASCAR, notamment à Talladega où je ne suis jamais allé. Les gars m’écrivent en me disant que j’adorerais l’IndyCar, et ce sera surement le cas en tant que spectateur, mais pas derrière le volant."

L’Australien assure en tout cas ne pas avoir de ressentiment quant au fait de ne plus être sur la grille : "Je sens que quelle que soit la difficulté de la situation, c’est aussi une bonne chose."

"Je pense que tout arrive pour une raison, et je me suis vite dit que ce serait une bénédiction. Je veux être la meilleure version de moi-même et je sens que si je repartais pour une saison, je ne pourrais pas l’être."

L’accord avec Red Bull pour 2023 est "très proche"

Il espère toutefois ressentir une frustration à l’idée d’être écarté en 2023, quand la saison débutera : "Je ne pense pas en avoir fini [avec la F1]. Quand les lumières s’éteindront l’an prochain et que je le regarderai en tant que fan, je ressentirai surement une sorte de rage !"

A ce moment-là, il sera probablement troisième pilote chez Red Bull. Annoncé par Helmut Marko vendredi, confirmé à demi-mot par Christian Horner samedi, Ricciardo ajoute sa pierre à l’édifice et assure qu’il est en discussions très avancées.

"C’est très proche. A moins que quelque chose se produise, ça va se faire. Red Bull est l’endroit le plus probable pour moi. Je ne peux pas le dire à 100 % tant que les choses ne sont pas signées, mais c’est ce qui est le plus certain maintenant."

"Si c’est le cas, je ne serai pas présent lors des 24 courses. J’ai clairement indiqué que j’avais encore besoin de temps libre pour moi et de m’éloigner un peu, mais je serai dans les parages dans une certaine mesure et j’essaierai de rester impliqué."

McLaren F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos