Formule 1

Ricciardo continue encore à s’adapter à Renault F1 selon Abiteboul

Le processus d’intégration n’est pas fini

Recherche

Par Olivier Ferret

18 mai 2019 - 16:17
Ricciardo continue encore à s'adapter à

Cyril Abiteboul donne encore du temps à Daniel Ricciardo pour donner son plein potentiel chez Renault F1.

Selon le patron de l’équipe française, l’Australien est encore en période de découverte et d’ajustement, après tant d’années passées chez Red Bull.

"Daniel a un point de départ différent de Nico (Hulkenberg), qui connaît parfaitement l’équipe, la philosophie de notre voiture et ses limites. Daniel doit encore apprendre le plein potentiel de notre voiture et ses limites," confie le Français.

"C’est un processus qui se passe bien 9 fois sur 10, mais souvent il faut faire un pas en arrière pour en faire un autre, plus grand, en avant. C’est ce que fait Raikkonen chez Alfa Romeo, ou d’autres pilotes. au cours de leurs carrières respectives."

Ricciardo est passé d’un top team à une équipe qui aspire à le devenir à nouveau. Cela complique sa tâche selon Abiteboul.

"Lorsque vous passez d’une équipe moyenne à une équipe supérieure, tout se passe bien mieux. Pour les autres cas de figure, vous devez transpirer, aider au développement et à la croissance de l’équipe. C’est exactement ce qui se passe avec Daniel. Même si notre voiture est très différente de celle des essais hivernaux, nous devons produire quoi qu’il arrive une meilleure voiture au global."

Pour accueillir Daniel Ricciardo, Renault s’est passée de Carlos Sainz (que Red Bull ne voulait pas lui céder). Abiteboul peut toutefois continuer à collaborer avec lui grâce à l’accord entre McLaren et Renault.

"J’ai une bonne relation avec lui, nous n’avons pas de mauvais feeling. Je pense qu’il a compris pourquoi nous avons choisi Daniel. Et son contrat ne nous autorisait pas non plus à le prolonger. Il était donc logique que les deux parties aillent de l’avant. Nous continuons avec le lien moteur, ce qui est un bon moyen d’être en contact, mais pour l’instant, c’est un concurrent que nous voulons battre, comme un autre."

Renault F1

expand_less