Ricciardo : ’Ce n’était pas possible’ d’éviter une voiture de sécurité

Le pilote McLaren F1 raconte son abandon en fin de course à Monza

Recherche

Par Emmanuel Touzot

11 septembre 2022 - 18:32
Ricciardo : 'Ce n'était pas (...)

Daniel Ricciardo se dirigeait vers la huitième place au Grand Prix d’Italie avant que sa mécanique n’en décide autrement. Le pilote McLaren F1 a été contraint d’immobiliser sa MCL36, provoquant la voiture de sécurité qui a mis un terme à la course.

L’Australien explique avoir vu sa voiture s’éteindre complètement en sortie de virage. Il explique avoir fait tout ce qu’il pouvait pour éviter de s’arrêter dans un mauvais endroit, et justifie les difficultés des commissaires à déplacer sa monoplace, qui avait un rapport enclenché.

"La voiture s’est arrêtée. Je ne connais pas les détails, mais tout s’est coupé. J’étais dans Lesmo 1 en quatrième rapport, et tout s’est arrêté. J’ai essayé de m’arrêter aussi vite que possible à l’intérieur de la piste" assure Ricciardo, qui n’a pas pu mettre sa voiture près d’une ouverture pour l’évacuer.

"Mais quand je suis sorti de la voiture, c’était difficile même pour moi de trouver une ouverture, j’étais surpris qu’il n’y ait pas d’ouverture, peut-être que je l’avais dépassée. J’ai appris que la course s’est terminée derrière la voiture de sécurité, si j’avais pu faire autrement je l’aurais fait, mais ce n’était pas possible."

Malgré tout, le week-end a été positif pour l’Australien, qui a évolué près de Lando Norris tout au long des essais et qualifications, et a pu prendre le départ depuis la quatrième place de la grille : "C’était bien de partir de l’avant, d’être en deuxième ligne."

"J’ai pris un bon départ, j’étais troisième, j’aurais aimé que la course s’arrête au premier tour, signer un podium aurait été très bon ! Mais je n’avais pas le rythme, j’ai essayé de m’accrocher face à [Pierre] Gasly, il était plus rapide donc j’étais heureux de le retenir toute la course."

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos