Ricciardo a ressenti ’de la peine’ en voyant Piastri se faire critiquer durant l’été

"Il s’est retrouvé dans une situation qu’il n’a pas créée"

Recherche

Par Paul Gombeaud

1er décembre 2022 - 16:47
Ricciardo a ressenti 'de la (...)

Daniel Ricciardo dit avoir ressenti de la peine pour son remplaçant Oscar Piastri, qui a été publiquement critiqué pour lui avoir pris son baquet chez McLaren F1 en 2023.

Depuis qu’il a rejoint l’équipe de Woking début 2021, Ricciardo a été méconnaissable et très peu performant. Il avait initialement un contrat pour la saison prochaine, mais celui-ci a finalement été rompu durant l’été.

Pour le remplacer, McLaren choisissait de faire signer son compatriote Oscar Piastri pour 2023, ce qui ne passait pas auprès de certains fans qui jugeaient que Ricciardo s’était fait ’voler’ son baquet, par un compatriote qui plus est.

Mais comme l’explique Ricciardo, Piastri ne choisissait pas de se retrouver dans cette situation et ne méritait donc pas toutes les critiques.

"J’ai eu de la peine pour lui. Ne vous méprenez pas, ma carrière était en quelque sorte en train de s’effondrer et j’étais très occupé à essayer de savoir quoi faire. Mais dans le même temps, j’étais conscient de l’existence de certains commentaires et de choses qui lui arrivaient, j’ai donc ressenti de la peine."

"Arriver en Formule 1 devrait être l’un des plus grands moments de votre vie, c’est un rêve qui devient réalité. Alors si on ne peut pas le célébrer et en profiter, c’est un peu dommage. C’est ainsi que les choses se sont déroulées. Il s’est retrouvé dans une situation qu’il n’a pas créée."

Ricciardo n’en veut pas du tout à Mark Webber

C’est Mark Webber, l’agent d’Oscar Pastri, qui a beaucoup insisté auprès de McLaren F1 pour que son protégé obtienne le baquet en 2023. La situation n’en est d’ailleurs que plus ironique pour Ricciardo, qui remplaçait ce même Webber chez Red Bull en 2014 après la retraite de ce dernier.

Mais l’Australien affirme ne pas en vouloir à son compatriote âgé de 46 ans, estimant qu’il ne faisait que faire son travail en voulant obtenir le meilleur baquet disponible pour Piastri.

"Le travail de Mark consistait à trouver un baquet pour son pilote. Je comprends que certaines personnes aient pu dire : ’Tu fais ça à un autre Australien’, mais je ne l’ai certainement pas vu ni pris comme ça, chacun essaie simplement de faire de son mieux."

"Et personne ne connait vraiment Piastri en tant que pilote ou individu, c’était donc un peu dur qu’il soit critiqué sous prétexte que les gens avaient leurs propres suppositions sur toute cette histoire. J’étais donc désolé pour lui. Ca aurait dû être l’un des moments les plus fiers de sa carrière et non pas quelque chose dont il avait peur de parler."

McLaren F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos