Revenir à la suspension active pour éviter le marsouinage ? Hill est pour

Il soutient les propos de George Russell sur le sujet

Recherche

Par Paul Gombeaud

5 mars 2022 - 12:39
Revenir à la suspension active pour (...)

Si le phénomène de marsouinage semble désormais en bonne voie de résolution chez la plupart des écuries, George Russell avait estimé que cela pourrait poser un problème de sécurité et de fiabilité à terme.

Le pilote Mercedes proposait alors le retour de la suspension active en Formule 1, un système qui a été banni du sport avant la saison 1994. Celui-ci permettait à l’époque aux équipes d’optimiser la hauteur de caisse de la voiture d’un virage à l’autre.

Le champion du monde 1996 Damon Hill, qui a connu l’époque de la suspension active en F1 chez Williams en 1993, a affirmé que la solution proposée par Russell pourrait fonctionner.

"Il a totalement raison," a déclaré Hill au sujet du pilote Mercedes. "Ce qui est brillant concernant les suspensions actives, c’est que vous pouvez contrôler plus facilement la hauteur de caisse de la voiture. Si vous regardez une photo de la voiture que je pilotais en 1993, vous vous direz ’Wow, il n’y a rien sous le fond plat ?’"

"Cela permettait de garder la voiture à un demi millimètre du sol, plus ou moins."

"Nous n’avions pas des souffleries aussi performantes que c’est désormais le cas en 2022. Nous avions un fond plat, et vous pouviez générer des appuis à partir de ça si bien sûr vous étiez en mesure de contrôler la hauteur de caisse, les solutions à ressorts et amortisseurs normaux en souffraient car elles sont passives."

"En d’autres termes, plus la charge sur la voiture est importante, plus elle s’écrase et devient rigide et sera susceptible de rebondir. Alors qu’avec la suspension active, l’ordinateur vous dit : ’Bien, c’est assez proche. Nous allons la garder ainsi.’ Et voilà. C’est fantastique."

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos