Formule 1

Retirer de l’appui pour plus de spectacle, les pilotes sont-ils pour ?

Ils sont partagés sur la question, mais ne disent pas non

Recherche

Par A. Combralier

30 octobre 2019 - 19:12
Retirer de l’appui pour plus de (...)

L’appui favorise-t-il le spectacle en F1 ? La question est au cœur des débats actuels, en vue de la prochaine réglementation pour 2021, qui devrait être adoptée demain si tout va bien.

Sur des circuits en altitude, comme tout récemment à Mexico, les F1 perdent par exemple beaucoup d’appui, ce qui favorise la glisse et le graining mais aussi, possiblement, les erreurs de pilotage et ainsi le spectacle.

Y a-t-il trop d’appui en F1 ? Interrogé sur ce sujet, Sebastian Vettel a avoué être partagé.

« Si nous perdions beaucoup d’appui sur tous les circuits, on en perdrait beaucoup plus encore à Mexico. C’est toujours excitant d’avoir des voitures rapides. Mais les gens voient dans les tribunes si les voitures sont lentes. La tendance a été, récemment, d’aller vers des voitures plus rapides, à partir du règlement 2017. Mais je suis sûr que nous sommes prêts pour avoir des F1 un peu plus lentes, du moment que c’est un progrès pour tout le monde et pour le spectacle. Sinon, ce n’est pas vraiment ce que nous voulons. »

Max Verstappen estime lui aussi que retirer de l’appui permettrait de favoriser les batailles en piste.

« Les voitures sont très rapides aujourd’hui. Vous ne pouvez pas vraiment suivre une autre voiture, en conservant les mêmes vitesses en virages, avec ce que nous avons aujourd’hui. Donc je pense qu’il faut que nous ayons des F1 un peu plus lentes, mais bien sûr, je ne veux pas aller 4 ou 5 secondes plus lentement. Peut-être deux, deux et demie au maximum. La voiture sera toujours impressionnante dans les virages. Et de toute façon, à chaque fois que vous pilotez à la limite, c’est toujours très difficile. Donc disons deux secondes plus lent, ça m’importe peu. Au bout du compte, il est plus important de pouvoir faire la course, tout simplement, au lieu de ne rien pouvoir faire. »

Le pilotage avec peu d’appui est trouvé plus plaisant par Max Verstappen, de quoi donner des idées à la FIA... Charles Leclerc, de son côté, estime lui aussi que le ressenti en qualifications, à Mexico, avec peu d’appui, était « incroyable. »

« J’adore piloter ainsi. »

« Comme l’a dit Max, il faudra sacrifier un peu d’appui pour avoir un meilleur spectacle. Nous devons juste trouver le bon équilibre – entre enlever de la vitesse en virages, et permettre aux F1 de se suivre davantage. »

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less