Formule 1

Rester humble, savoir se critiquer, les clés du succès chez Mercedes F1

Le syndrome de l’imposteur règne à Brackley et à Brixworth

Recherche

Par Olivier Ferret

17 octobre 2021 - 15:31
Rester humble, savoir se critiquer, (...)

Le directeur de l’équipe Mercedes, Toto Wolff, a énuméré un certain nombre de facteurs qui ont été la clé du succès sans précédent de son organisation en F1 au fil des ans, y compris ce qu’il a décrit comme "un syndrome de l’imposteur".

Le constructeur allemand vise son huitième titre consécutif constructeurs et pilotes cette année, après une domination de l’ère turbo-hybride en F1 depuis 2014.

Mercedes a actuellement 36 points d’avance sur Red Bull au classement des constructeurs avant le Grand Prix des USA, Lewis Hamilton en ayant 6 de retard sur Max Verstappen au championnat pilotes.

"Le plus important est de rester humble et d’être capable d’avoir vraiment l’esprit critique," explique Wolff.

"Quand vous écoutez l’un de nos débriefings un lundi matin après une course que nous avons eu la chance de gagner, cela ne ressemble pas à une équipe qui a gagné."

"Nous sommes toujours sceptiques quant à notre propre réussite, et nous souffrons tous d’une certaine manière d’un syndrome de l’imposteur - nous nous disons que tous les gens doivent avoir été vraiment bons dans cette équipe pour nous faire gagner parce que je ne sais pas vraiment, à ma place, quelle a été ma contribution."

"Cela traverse toute l’organisation. Tout le monde le ressent ainsi, même les ingénieurs les plus qualifiés."

"Cela nous permet de garder les pieds sur terre. Chaque année, nous nous voyons comme un challenger et non pas comme l’équipe à battre. D’une certaine manière, il y a cette mentalité qui fait que nous définissons nos attentes de la bonne manière et nous ne considérons rien pour acquis."

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less