Formule 1

Respirateurs artificiels, écologie : le rôle social de la F1 est à mieux exploiter

Leçons d’une année particulière

Recherche

Par Alexandre C.

24 décembre 2020 - 12:15
Respirateurs artificiels, écologie : (...)

Au plus fort de la crise du coronavirus, les équipes de F1 s’étaient unies pour construire ensemble des respirateurs artificiels.

Pour Cyril Abiteboul, c’est bien la preuve que la F1 peut être utile à la société au-delà du simple divertissement, en s’appuyant sur ses formidables atouts techniques et technologiques.

« C’est en fait l’un des points positifs de cette crise, le fait que nous disposions tous d’un peu de temps et de moyens et capacités pour faire autre chose que ce que nous faisons normalement... ça a montré ce que nous sommes réellement capables de faire. Le bon et le mauvais côté de la Formule 1 est que nous avons des infrastructures, des personnes, des compétences, etc. extraordinaires, mais nous sommes tous concentrés sur ce que nous devons faire de mieux, à savoir construire une voiture rapide, et tout ce que nous ferions d’autre serait préjudiciable à notre compétitivité, mais en cette occasion très particulière, lorsque le monde s’est arrêté, nous pouvions faire autre chose et faire connaître, en gros, ce dont nous sommes capables. »

Sur le plan sanitaire, la F1 peut ainsi apporter beaucoup. Sur le plan écologique également, poursuit Cyril Abiteboul.

« Je pense que la Formule 1 deviendra un sport axé sur l’énergie, le type de carburant que nous voulons, le type de batterie que nous voulons utiliser également et je vois que ces choses seront très importantes en termes de percée pour l’industrie et à mon avis, la Formule 1 a un grand rôle à jouer, pour montrer la voie à cet égard. Et il est clair que ces choses auront un impact, non seulement sur le sport, non seulement sur l’automobile mais franchement à très grande échelle pour vraiment regarder vers l’avenir. »

Ce potentiel de la F1 est également souligné par Zak Brown chez McLaren.

« Oui, je pense que la Formule 1 peut apporter beaucoup au monde. Nous avons produit en quelques mois des ventilateurs quand il aurait fallu 10 ans pour les développer normalement. Tous les hommes et les femmes étaient très fiers que nous ayons réellement contribué à sauver des vies, pas simplement à les divertir. Je pense que la Formule 1 a cette grande capacité à amplifier les problèmes dans le monde entier. La santé mentale est très importante pour nous. La durabilité. La sécurité. Les sports automobiles en général ont toujours été à l’avant-garde du développement de la sécurité, que vous voyez dans les voitures de route d’aujourd’hui. C’est quelque chose dont la Formule 1 devrait être très fière et nous allons poursuivre ce voyage et non seulement divertir les gens du monde entier mais aussi apporter quelque chose à la société pour en faire un monde meilleur. »

Simon Roberts, le directeur de Williams, revient lui aussi sur la participation de son équipe au "Projet Pitlane"...

« Oui, 136 de nos employés et environ 60 personnes de Williams Advanced Engineering ont participé au projet de ventilateur Penlon et Smiths dans le cadre du projet Pit Lane. C’était une chose fabuleuse pour eux de faire cela à titre individuel, mais c’était formidable que nous puissions soutenir cela aussi. Je pense que cela montre... non seulement l’esprit qui existe dans le sport automobile mais aussi le fait que ce que nous apportons est un état d’esprit, un état d’esprit où nous allons relever d’immenses défis et essayer de trouver des solutions dans les plus brefs délais et face à la pandémie. »

Dans le domaine de l’environnement, Roberts estime que la F1 fait déjà beaucoup pour développer des technologies plus propres. Le problème, c’est que tout le monde l’ignore...

« Les moteurs V6 sont super efficaces avec les systèmes de moteurs hybrides les plus performants au monde que nous utilisons. Mais nous sommes très secrets, discrets à leur sujet. Nous ne parlerons pas des chiffres de puissance ou de leur fonctionnement, ce à quoi vous vous attendez, mais il y a une opportunité fantastique de prendre une partie de ces connaissances, de cet apprentissage et de l’expérience des ingénieurs et de les appliquer à d’autres secteurs de l’industrie automobile ou à d’autres secteurs de l’industrie ou de la vie en général, donc nous ne devrions pas avoir peur de cela. Nous avons, grâce à Williams Advanced Engineering, de très bons exemples de ce que nous avons fait, en utilisant la technologie F1 comme épine dorsale pour améliorer les réfrigérateurs dans les supermarchés. »

« Il y a donc beaucoup à faire, mais je pense que le danger est que nous nous concentrons en interne sur la prochaine course, la prochaine saison, mais les gens ne doivent pas avoir peur de venir voir les équipes et de demander de l’aide et du soutien. Nous avons d’excellents ingénieurs, nous avons d’excellents outils de simulation et nous utilisons les matériaux les plus avancés au monde, donc nous savons certaines choses et nous pouvons vraiment aider. »

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less