Formule 1

Report des règles de la F1 à 2023, budgets plafonnés différents... Horner explique son raisonnement

Une explication avant la réunion du jour

Recherche

Par Olivier Ferret

16 avril 2020 - 14:32
Report des règles de la F1 à 2023, (...)

Christian Horner, le directeur de Red Bull Racing, a fait une nouvelle sortie dans les médias avant la réunion de cette après-midi (qui a commencé à 14h) entre les équipes, la FIA et la FOM.

Le Britannique confirme qu’il soutient toujours un report des règles de 2021 à 2023 au lieu de 2022, ce qui a été décidé il y a quelques jours déjà.

"Comme le disait mon ’ami’ Ron Dennis, si vous voulez économiser dans ce sport, il ne faut rien changer et il avait totalement raison. C’est pourquoi j’ai un vrai problème quand on me dit qu’on maintient un changement total de monoplace pour 2022. On ne pourra pas garder une seule pièce de 2021 pour 2022."

"Nous allons devoir faire des essais pour les pneus de 18 pouces, construire des mulets. C’est juste une pression qui n’est pas nécessaire en 2021. C’est pourquoi je souhaite un report d’un an en plus."

"Si vous êtes une équipe comme Ferrari, qui dit ok pour les coûts, on comprend mais notre voiture n’est pas compétitive et on veut repartir d’une feuille blanche, alors vous comprenez tout. Toutes les équipes en dessous de Mercedes veulent repartir à zéro pour changer la hiérarchie. La réalité c’est que ça ne changera rien mais que ça introduira des coûts énormes l’an prochain."

Horner insiste sur le fait qu’il faut des actions aussi fortes en temps de crise.

"Parce que cette crise a un effet sur toutes les équipes, toutes les entreprises dans le monde. Et ce n’est pas différent pour Red Bull. Dans des temps similaires à ceux de la crise de 2008, il faut aller au-delà de ses intérêts et voir la situation dans son ensemble. Dans notre cas, c’est la survie des 10 équipes à court et moyen terme."

"On a déjà fait un bon premier pas en avant en gelant les voitures pour 2021, ça doit représenter 60% des pièces d’une voiture. Seule l’aérodynamique pourra évoluer. C’est vraiment ce qu’il faut faire mais il faut aller encore plus loin, au moins un an de plus."

Horner ne sait s’il sera entendu mais il soutient en tout cas l’idée que les top teams n’aient pas la même limite de budget que les petites.

"Le budget plafonné limite certains coûts mais on ne peut pas comparer les petites équipes qui achètent des pièces aux grandes qui les conçoivent et les vendent. On dépense plus à cause de ça. On ne peut pas avoir le même plafond. Il vaut mieux avoir des plafonds par pièce. On va en discuter."

"Les petites équipes pourraient juste acheter tout ce qu’elles veulent, éliminer tous ces coûts de développement et de production. Elles économiseraient énormément et on aurait un plateau plus compétitif."

"A toute règle en F1, il y a des gagnants et des perdants mais on ne peut pas avoir un seul plafond pour toutes les équipes quand certains travaillent, conçoivent et produisent plus que d’autres."

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less