Formule 1

Renault F1 peut s’en sortir avec 100 à 150 millions de budget

Mais 100 millions de dollars semble un peu trop faible

Recherche

Par Emmanuel Touzot

16 mai 2020 - 17:29
Renault F1 peut s’en sortir avec 100 (...)

Cyril Abiteboul assure que Renault pourra s’accommoder de n’importe quel budget entre 100 et 150 millions de dollars, alors que la F1 devrait bientôt voter un plafond budgétaire de 145 millions de dollars par an.

"Nous avons une position confortable" a déclaré le directeur de Renault. "Nous pouvons couvrir des montants entre 100 et 150 millions. Mais nous devons rester réalistes, nous savons d’où nous venons. Nous savons aussi d’où viennent certaines des autres équipes."

"Nous devons prendre cela en compte. Et les coûts ne sont pas seulement liés aux règles financières. Ils ont aussi un impact sur la technologie que nous utilisons et dont nous faisons la promotion avec la F1."

S’il est l’un des militants pour une F1 aux coûts réduits, le Français admet qu’il sera difficile pour les équipes de naviguer à un budget de 100 millions de dollars, alors que c’est ce pour quoi militent certains teams, dont McLaren.

"Je pense qu’avec 100 millions, sans changement au règlement technique, ce serait un défi d’être aussi bas. Nous ne devons pas oublier les coûts logistiques. Nous ne savons pas à quel point cette crise affectera les coûts de transport et de logistique. Tout le monde doit prendre ça en compte. Même ceux qui militent pour un plafond budgétaire radical."

Mais selon Cyril Abiteboul, la situation actuelle ne garantit aucunement la survie des équipes et la F1 devrait commencer à réfléchir à ouvrir de nouvelles possibilités pour d’autres structures.

"J’ai toujours dit que je suis en faveur d’un plateau plus important, afin que nous ne soyons pas dépendants d’un faible nombre d’équipes, de motoristes ou de fournisseurs. Et la crise nous montre exactement cela. J’espère que l’on aura encore dix équipes après la crise."

"Nous avons besoin d’une limite budgétaire. Cela n’aidera pas seulement les équipes déjà existantes à avoir des opportunités similaires. Cela attirera de nouveaux candidats et nous ne devrons pas nous inquiéter du nombre d’équipes lors d’une future crise."

Renault F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less