Formule 1

Renault F1 ne passe pas en Q3 en Hongrie

Les deux RS20 en dehors du top 10 au Hungaroring ce samedi

Recherche

Par Olivier Ferret

18 juillet 2020 - 18:26
Renault F1 ne passe pas en Q3 en (...)

Renault DP World F1 Team s’élancera en dehors du top dix demain sur la grille de départ du Grand Prix de Hongrie après que Daniel Ricciardo et Esteban Ocon se sont qualifiés onzième et quatorzième au Hungaroring.

Menaçante tout au long de la journée, la pluie a épargné le circuit pour la troisième séance d’essais libres et les qualifications.

Daniel et Esteban chaussaient deux trains de pneumatiques tendres pour sortir d’une Q1 où l’évolution de la piste faisait chuter les temps à chaque tour.

En Q2, les deux pilotes tentaient un premier relais en médiums en vue de commencer la course avec plus de flexibilité pour la stratégie.

Après une petite erreur d’Esteban au premier virage et un secteur final en retrait pour Daniel, tous deux se lançaient cependant dans une seconde tentative en gommes tendres. Daniel n’améliorait pas et manquait une place en Q3 pour 153/1000e de seconde en terminant onzième. En parallèle, Esteban améliorait son temps, mais se classait quatorzième à 81/1000e de son équipier.

"Il semble que nous n’ayons tout simplement pas pu progresser suffisamment aujourd’hui. Avec le recul, les médiums en Q2 n’étaient probablement pas la bonne idée. Je ne crois pas que nous ayons été plus lents qu’hier. Ce sont davantage les autres qui ont trouvé un peu plus de performance. Nous allons y travailler et essayer de comprendre ce qu’il s’est passé. Nous pouvons toujours être positifs pour demain. Nous avons le libre choix de nos pneus au départ, ce qui peut être très important ici, et nous chercherons à exploiter cet atout. Je suis optimiste et il y a clairement des points à aller chercher," commente l’Australien.

"On ne s’est pas facilité la vie avec le choix des pneus en faisant le premier run en médiums, c’était difficile de construire quelque chose pour le second, il manquait du rythme et je n’étais pas content de la voiture, c’est décevant," assène le Français. "Demain, on a encore des chances, le tendre n’est pas un super pneu, on verra qui a choisi de se qualifier en softs, on a encore des choses à jouer."

Avec un peu plus de recul, il confirme un manque de rythme : "Ce n’était pas une séance géniale de notre côté. Nous devons revoir certains points, car il semble que nous n’avions pas le rythme nécessaire pour entrer en Q3. Je n’étais pas satisfait de l’équilibre et la voiture était un peu piégeuse. C’est bien sûr décevant, mais tout reste à faire demain. Nous aurons la liberté de choisir nos pneus si le temps reste sec et nous savons que nous aurons de bonnes chances s’il pleut."

Les risques de pluie se poursuivront dimanche et l’équipe évalue les options stratégiques pour toutes les conditions.

"Ce n’était pas une séance de qualifications idéale," conclut Alan Permane, directeur sportif.

"Nous n’étions pas aussi compétitifs qu’hier matin lorsque nous étions satisfaits de la voiture et les deux pilotes de l’équilibre. Aujourd’hui, nous avons eu un peu de mal avec l’adhérence des pneumatiques, leur mise en température et l’équilibre général. L’un des principes fondamentaux ici est de placer les pneus dans la bonne fenêtre pour optimiser l’adhérence sur l’ensemble du tour. C’est une piste exigeante pour les pneus et il n’est pas facile de les mettre dans cette fenêtre d’exploitation du premier au dernier virage. Je pense que c’est là où nous avons pêché. Nous pourrons toutefois profiter du libre choix de pneus demain, et notamment Daniel depuis la onzième place."

Renault F1 - Alpine F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less