Formule 1

Renault F1 marque un petit point en Russie

Grâce à Nico Hulkenberg

Recherche

Par Olivier Ferret

29 septembre 2019 - 17:19
Renault F1 marque un petit point en (...)

Renault F1 Team a sauvé un point d’un difficile Grand Prix de Russie avec la dixième place de Nico Hülkenberg sous le damier. Daniel Ricciardo a été contraint à l’abandon au vingt-cinquième tour après avoir subi d’importants dégâts sur sa monoplace lors d’un incident au premier tour.

La course s’annonçait prometteuse pour l’équipe puisque Hülkenberg et Ricciardo étaient respectivement sixième et dixième sur la grille. L’Allemand a perdu trois positions lors d’un départ compliqué avant d’être évincé du top dix après un premier arrêt plutôt lent. La malchance persistait lorsqu’une voiture de sécurité virtuelle (VSC) permettait à d’autres pilotes de s’arrêter et de remonter, mais Nico s’est ensuite battu pour se hisser jusqu’au dixième rang.

« C’était une course frustrante, car la voiture méritait mieux que la dixième place. Tout ce qui pouvait mal tourner est arrivé aujourd’hui : un mauvais départ, un arrêt au stand lent et un timing malencontreux pour le VSC. C’est dommage comme le potentiel était là pour un meilleur résultat. J’étais à l’aise au volant tout au long d’un week-end plutôt bon. C’est un peu décevant de ne repartir qu’avec un point. Le cœur de la grille est extrêmement compact et cela sera le cas pour le reste de la saison. Tout se jouera à de petits détails et nous devons nous assurer d’extraire le maximum en course. »

Ricciardo était impliqué dans l’accrochage survenu au quatrième virage du premier tour lui causant une crevaison à l’arrière gauche. Il est vite devenu évident que les dommages étaient plus profonds avec une importante perte d’équilibre et aérodynamique. Dans l’impossibilité de s’extraire du peloton, l’Australien a définitivement été rappelé aux stands.

« Malheureusement, notre course était pratiquement terminée dès le départ. La voiture était trop endommagée pour continuer et c’est dommage. C’était un peu chaotique au deuxième virage et j’avais l’intérieur pour le T4 où je pensais être en sécurité. Je me suis fait toucher et j’ai subi une crevaison et des dégâts sur le fond plat. Je vais analyser cela en ayant à l’esprit que plus je me qualifie haut sur la grille, moins je serais susceptible d’être dans ce genre de situations. Je vais donc en assumer la responsabilité, mais je n’étais qu’un passager dans l’accident. »

Renault F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less