Formule 1

Renault F1 affirme que le tracé externe de Sakhir ne ressemble à rien de connu

"Les différences changent radicalement la donne"

Recherche

Par Olivier Ferret

2 décembre 2020 - 09:24
Renault F1 affirme que le tracé (...)

Avec deux épreuves consécutives à Bahreïn, l’ingénieur de course en chef de Renault F1, Ciaron Pilbeam, évalue les défis uniques posés par le tracé alternatif du Grand Prix de Sakhir ce week-end.

Comment abordez-vous cette deuxième étape à Bahreïn ?

Même si nous utiliserons une partie du même circuit, les différences changent radicalement la donne et certains aspects ne ressemblent à rien de connu. Il s’agit notamment d’un tour très court en trois kilomètres et demi et les temps en qualifications seront légèrement supérieurs aux cinquante secondes. La piste sera donc très encombrée en qualifications et en course.

Quels défis spécifiques ce tracé extérieur propose-t-il aux équipes et aux pilotes ?

L’une des principales différences techniques est que les voitures auront moins d’appuis que le week-end dernier. Cela modifie considérablement la façon d’appréhender le circuit y compris pour les virages communs à la semaine passée. La piste sera également éprouvante pour les freins comme les monoplaces devront encaisser plusieurs gros freinages à chaque tour. Le défi pourrait être d’obtenir un refroidissement suffisant des freins. Les composés de pneus sont les mêmes qu’au premier rendez-vous à Bahreïn. La surface est assez abrasive ici, sans oublier les contraintes au niveau du freinage et de la motricité. Nous devrons faire nos devoirs habituels le vendredi pour étudier comment ces éléments se comportent sur ce tracé.

Comment évaluez-vous la course précédente ?

Nous n’avons pas connu un dimanche mémorable même si le plus important était bien évidemment que Romain n’ait aucune blessure grave de son accident. De notre côté, nous avons eu un bon vendredi et nous nous sommes bien qualifiés samedi, mais nous avons perdu beaucoup avec le drapeau rouge, nous n’avons pas eu assez de rythme pour battre McLaren et nous avons eu un peu de chance en profitant de quelques abandons. Le résultat final nous a cependant permis de regagner du terrain sur certains de nos plus proches rivaux au Championnat Constructeurs et Daniel a repris la quatrième place du classement général. La bataille au cœur du peloton est toujours aussi serrée et nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour terminer la saison le plus haut possible.

Alpine F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less