Formule 1

Renault F1 a ’une voiture saine’ pour débuter en Australie

En attendant un développement qui s’annonce très intense

Recherche

Par Olivier Ferret

12 mars 2019 - 16:21
Renault F1 a 'une voiture saine' (...)

Après les essais d’avant-saison, l’équipe Renault F1 se rend à l’Albert Park de Melbourne pour la première course de l’année. Directeur technique châssis, Nick Chester détaille les atouts de la Renault R.S.19.

Dans quel état d’esprit abordez-vous la première manche de l’année ?

La compétition s’annonce très serrée. D’année en année, l’environnement compétitif évolue, et ne peut plus compter sur les faiblesses de nos adversaires directs. Nous savions que le nouveau règlement risquait de resserrer les écarts et il semble que cela soit le cas. De notre côté, nous avons connu deux bonnes semaines d’essais d’avant-saison en couvrant de très nombreux kilomètres et un programme approfondi sur différents éléments comme cela était prévu. Nous sommes donc bien préparés avant de nous rendre à Melbourne.

Les essais ont-ils montré des fondations solides pour attaquer le début de saison ?

Notre monoplace dispose d’un bon équilibre et nous avons accumulé une grande quantité de données pour en comprendre les principales caractéristiques afin de trouver les meilleurs réglages correspondant aux souhaits de nos pilotes et d’identifier les axes de progrès qui leur permettront d’aller plus vite. Nous avons déjà pu tester des nouveaux éléments de performance dans les deux derniers jours des essais de Barcelone qui ont donné satisfaction, et nous en aurons d’autres à Melbourne. De manière plus générale notre package de référence est sain, et le programme de développement du début de saison sera très intense.

Quels sont les principaux défis de l’Albert Park ?

Commencer la saison sur un circuit urbain génère certaines incertitudes, notamment après des essais sur un tracé permanent à la surface désormais extrêmement lisse. Vendredi, la piste est généralement un peu sale. Elle manque d’adhérence et les bosses font qu’il est toujours difficile de trouver les bons réglages car il faut pratiquement repartir de zéro comparativement à Barcelone, que ce soit pour les ingénieurs ou pour les pilotes. L’expérience de l’équipe est donc un avantage important. Les variations de températures peuvent être importantes et la pluie peut parfois venir de la baie. C’est un élément à prendre en compte.

Renault F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less