Formule 1

Remis du Covid-19, Norris veut reprendre sa progression

Après une belle fin de deuxième saison en F1

Recherche

Par Emmanuel Touzot

15 février 2021 - 20:51
Remis du Covid-19, Norris veut (...)

Lando Norris a été un des pilotes touchés par le Covid-19 cet hiver. Le pilote McLaren révèle avoir passé quelques journées difficiles, marquées par la fatigue et l’absence de goût, mais assure aller mieux et avoir repris un entraînement normal.

"Ca va, je pense heureusement que ce n’était pas trop rude" a déclaré le Britannique à plusieurs médias dont Nextgen-Auto.com. "J’ai passé quelques jours avec une absence de goût mais c’est revenu, et je me sentais épuisé pendant quelques jours."

"Cela ne m’a pas trop affecté, un peu sur mon entraînement, car je devais faire les exercices basiques depuis ma chambre, sans faire de cardio. Mais depuis, tout est revenu à la normale, je suis chez moi au Royaume-Uni et je fais de nouveau un entraînement normal."

Débuter 2021 là où il avait arrêté la saison 2020

Norris veut partir sur des bases aussi solides que l’année dernière, puisqu’il avait notamment signé une belle course à Abu Dhabi : "On a revu plusieurs choses de l’an dernier. On avait bien fini la saison avec la meilleure qualification et une excellente course, j’en étais très content."

"J’avais confiance en la voiture, et nous comprenons encore des choses en tant qu’équipe. Il y avait moins de choses évidentes sur les progrès à faire durant la deuxième saison par rapport à mon année de débutant, mais je suis globalement plus confiant de commencer cette saison en sachant vraiment ce que je vaux."

Il explique que ses deux premières saisons en F1 ont eu une physionomie différente, et qu’il ne veut pas trop se fixer d’objectif pour le moment pour la troisième : "Ma deuxième saison était différente de la première, la première est unique sur la manière dont vous abordez les choses."

"On a pas forcément moins de choses sur lesquelles travailler, mais elles sont de plus en plus petites. Je veux être un meilleur pilote, peu importe quelle est la séance, je veux être le meilleur possible. Je sais ce dont je suis capable et ce que je ne suis pas capable de faire."

"Je n’ai pas vraiment d’objectif personnel, je veux attendre les essais hivernaux et la première course pour en fixer précisément, mais je veux clairement reprendre au niveau de l’an dernier. Que ce soit pour mon pilotage ou avec les ingénieurs, on veut commencer de manière positive et dans une bonne dynamique."

Conforter la position actuelle avant de penser à mieux

A choisir entre rattraper les équipes de pointe ou essayer de distancer le peloton, il sait que "revenir sur les meilleurs sera le plus difficile. Nous avons une bonne confiance en nous-mêmes, nous avons bien progressé l’an dernier et nous l’avions montré."

"On ne veut pas sous-estimer ce qu’on a fait dans le passé et ce qu’on peut faire à l’avenir. Nous nous battons contre Aston Martin et Alpine et c’est sur ça que nous nous concentrons, c’est notre objectif. Ferrari est une équipe très forte et compétitive, et nous savons qu’il y a des courses où ils pourraient être plus rapides, et d’autres où ils seront plus lents. Mais il n’y a pas qu’eux."

Norris aimerait rester en F1 à long terme mais il sait que c’est un business très complexe, avec une obligation de résultat permanente. Son ami Alex Albon en a fait les frais chez Red Bull, et le Britannique est conscient de l’aspect impitoyable de la discipline.

"Je pense que c’est difficile à dire. Je fais de mon mieux et ceux qui le savent sont ceux qui travaillent avec moi, notamment mes ingénieurs, qui savent le temps passé à travailler. Mais c’est parfois difficile pour les gens extérieurs de comprendre le travail, et d’avoir une perspective à ce sujet."

"J’étais satisfait de ma saison l’an dernier, qui était bien meilleure que la première. Je suis heureux mais je sais que j’ai des progrès à faire, et j’espère que travailler avec Daniel [Ricciardo] m’aidera à devenir meilleur."

"Pour Alex, c’est difficile, on est amis on s’entend bien, je ne lui ai pas trop parlé à ce sujet pour être honnête. Je suis désolé pour lui car c’est un très bon pilote, c’est difficile et ça souligne à quel point la F1 est difficile. Je pense qu’il est très bon, je le respecte et je sais qu’il va se battre pour sa place et pour revenir."

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less