Règlements 2026 : La F1 voit Audi et les autres constructeurs rester sur le long terme

Le sport a "beaucoup investi" pour trouver le bon compromis

Recherche

Par Paul Gombeaud

30 août 2022 - 09:31
Règlements 2026 : La F1 voit Audi et (...)

Grâce à l’attractivité des règlements moteurs qui seront mis en place à partir de la saison 2026, la Formule 1 est parvenue à attirer Audi dans la discipline et comptera donc un motoriste supplémentaire.

Si les manufacturiers ont cette tendance historique à venir puis à repartir de la catégorie reine, Stefano Domenicali affiche sa confiance de voir Audi, ainsi que les autres constructeurs que sont Mercedes, Ferrari, Renault et bientôt Porsche, prospérer en F1 sur le long terme grâce aussi à l’arrivée des budgets capés.

"Je pense que dans l’histoire de la F1, nous avons vu des équipes arriver puis partir, de même que des constructeurs," a déclaré le dirigeant italien.

"La beauté du choix que nous avons fait, c’est que nous étions convaincus que techniquement parlant c’était le bon, et qu’il permettrait, du point de vue de la perspective technologique, de la durabilité et de l’économie, de garder à bord toutes les équipes et les constructeurs. Et il faut en ajouter un à l’équation désormais."

Ben Sulayem : Nous n’aurions pas pu offrir une chance à Audi sans changer les règles

Pour Mohammed Ben Sulayem, le président de la FIA, il était fondamental que la future règlementation moteur de 2026 convienne à la fois aux futurs entrants et aux équipes déjà en place, et c’est la raison qui fait qu’il resteront sur le long terme d’après lui.

"Je suis convaincu que nos motoristes seront là pour longtemps. Nous avons beaucoup investi pour créer le bon moteur. La négociation concernait les heures passées sur le banc d’essai, le plafond des coûts, etc. Nous nous sommes assurés que tout le monde ait la même chance."

"Nous avons travaillé là-dessus avec toutes les parties prenantes. Je suis donc sûr qu’ils seront là pour longtemps. Ce n’est pas quelque chose de temporaire."

"Si nous n’avions pas changé les règlements de l’unité de puissance, nous n’aurions pas pu offrir aux nouvelles équipes une opportunité d’arriver. Aucun grand fabricant ne viendra s’il n’a aucune chance. Personne ne veut se faire humilier."

"La négociation a connu des hauts et des bas, il a fallu beaucoup de discussions avec Audi, les équipes et Stefano, mais les résultats sont fructueux."

F1 - FOM - Liberty Media

Audi - Porsche - VW

Info Formule 1

Photos

Vidéos