Formule 1

Règlement F1 2021 : Szafnauer a toujours la dent dure, Tost lui répond au tac au tac

Un règlement qui désavantage Aston Martin F1, mais un règlement bien voté…

Recherche

Par Alexandre C.

7 mai 2021 - 15:28
Règlement F1 2021 : Szafnauer a (...)

Mécontent du changement de règlement aérodynamique, au niveau du fond plat, qui a désavantagé Mercedes et Aston Martin F1 semble-t-il, Otmar Szafnauer avait même un temps menacé la FIA d’une action en justice pour obtenir réparation.

Le directeur d’Aston Martin F1 a répété être dans son bon droit en conférence de presse ce vendredi à Barcelone. Certes, Aston Martin F1 a voté en faveur de ces règles ; mais Otmar Szafnauer assure que la FIA lui avait promis en échange que le règlement ne désavantagerait pas les voitures à « low-rake ». Il s’estime ainsi trompé.

« Nous nous sommes opposés sur la base que les règles étaient plus favorables aux voitures à rake élevé. Nous nous sommes opposés à cela et avons ensuite proposé d’autres règlements qui seraient plus équitables. »

Otmar Szafnauer dit même ainsi que la FIA a refusé un changement de règlement alternatif, pour appuyer ses dires. Le directeur d’écurie regrette aussi vivement l’introduction de la deuxième salve de coupes aérodynamiques, décidées pour aller encore plus loin que les premières modifications initiales décidées sur le fond plat uniquement.

« Nous avons proposé de ne pas effectuer les secondes modifications [coupes supplémentaires dans le fond plat et conduits de frein arrière]. Les changements se sont succédé et nous avons pensé que le premier changement appliqué était suffisant pour ralentir les voitures. Nous avons donc suggéré de les laisser en place. »

« Mais il y a d’autres solutions qui ont été proposées, et pas par nous. Très tôt, réduire la taille de l’aileron arrière a été proposé. Cela aurait affecté tout le monde de la même manière, mais cela n’a pas été choisi. »

« Nous avons développé une voiture à high-rake pendant de très nombreuses années - depuis que le concept de high-rake a commencé. Et nous avons été les seuls à passer d’un concept de rake élevé à un rake faible. »

« Nous avons donc la capacité interne, grâce à la CFD et aux essais en soufflerie, ainsi que l’expérience des deux, d’examiner les changements et de déterminer s’ils sont plus préjudiciables à une philosophie qu’à une autre. C’est exactement ce que nous avons fait et ce que nous avons soulevé en août de l’année dernière et je pense que nous avons eu raison. »

Otmar Szafnauer assure ainsi que Aston Martin F1 a bien pu constater les différences entre low-rake et high-rake puisque Racing Point était passée d’un concept à l’autre… mais il omet de préciser que c’était, largement, en copiant Mercedes, ce pour quoi Racing Point avait été condamnée en partie (copie des conduits de frein arrière).

Tost réplique à son homologue...

Présent aux côtés de Otmar Szafnauer en conférence de presse, Franz Tost (semble-t-il plutôt avantagé par le règlement 2021 avec Red Bull), rétorque alors !

« Nous connaissons tous le processus d’introduction d’un nouveau règlement et ce nouveau règlement sur le fond plat a été fixé l’année dernière. »

« Il a été accepté par toutes les équipes, a été sanctionné par la Commission de la Formule 1 et par le Conseil mondial du sport automobile et, par conséquent, je ne vois aucune chance que ce règlement puisse être, à court terme, modifié. C’est aux équipes d’interpréter le règlement de la meilleure façon possible pour en tirer le meilleur parti. »

Et Otmar Szafnauer de lui répondre aussi au tac au tac...

« Pour mémoire, ça n’a pas été voté, ça a été fait pour des raisons sécuritaires et c’était unilatéral. Trois équipes ont voté contre le groupe de travail technique mais le groupe de travail technique était un vote indicatif. Le groupe de travail technique n’a pas le droit de voter de toute façon, c’était juste une indication et puis ça a été fait pour des raisons sécuritaires de manière unilatérale. Mais c’est juste pour préciser. »

Mais n’est-ce pas Aston Martin F1 qui a raté son développement plutôt que les voitures à low-rake qui souffrent ? Pas selon Otmar Szafnauer qui prend l’exemple de la dernière course pour rappeler à quel point Mercedes avait perdu du terrain.

« Si vous regardez juste la dernière course, sans les arrêts aux stands pour Mercedes, par exemple, je pense que Lewis avait 34 secondes d’avance sur Max à Portimao l’année dernière, et s’ils n’avaient pas eu les arrêts aux stands à la fin pour essayer d’obtenir le meilleur tour, je pense que cette année il y avait quatre secondes d’écart. Ils ont donc perdu 30 secondes en une course au profit d’une Red Bull. »

« Et nous aussi, si vous regardez nos temps où nous avons terminé, nous étions aussi environ 30 secondes derrière où nous étions l’année dernière. Regardez les trois premières courses, regardez à la fois les qualifications et les résultats des courses. »

Alors que va faire Otmar Szafnauer ? Va-t-il réattaquer la FIA ? Est-il satisfait des explications de Michael Masi, le directeur de course ?

« Nous avons eu de bonnes discussions avec la FIA pour comprendre le processus et comment nous sommes arrivés là où nous sommes arrivés. Je pense que nous avons bien progressé pour avoir une compréhension de ce qui a été sous-jacent pour en arriver là. »

« On l’a fait remarquer à l’époque, et une fois que le règlement a été rédigé et accepté, nous avons simplement dû travailler dur pour essayer de récupérer tout l’appui que nous avons perdu. »

Aston Martin F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less