Red Bull : Verstappen et Perez n’ont pas les mêmes souvenirs de Bakou

Une catastrophe pour l’un, un bonheur pour l’autre

Recherche

Par Olivier Ferret

8 juin 2022 - 09:54
Red Bull : Verstappen et Perez (...)

Max Verstappen a de très mauvais souvenirs de Bakou en 2021, lorsqu’une crevaison en fin de course l’avait privé d’une victoire.

Cette année, pour celui qui est devenu entre temps champion du monde et leader de l’actuel championnat, il faudra donc tenter de finir le travail, même si Ferrari ne sera pas évidente à battre sur le tracé urbain de ce Grand Prix d’Azerbaïdjan.

"J’ai hâte de retourner à Bakou, nous avons du travail inachevé là-bas après l’année dernière," admet le Néerlandais.

"C’est une piste délicate avec de grandes zones de freinage et peu de dégagements, trouver le meilleur réglage pour la voiture sera difficile car il faudra trouver le bon niveau d’ailerons à utiliser."

"Il sera également intéressant de voir si nous pouvons améliorer notre performance sur un tour pour les qualifications car nous en manquons un peu."

Red Bulll aborde aussi cette course dans une ambiance positive après avoir gagné les deux dernières courses et Verstappen note que "c’est super que Checo ait signé une prolongation de contrat avec l’équipe, c’est bien d’avoir cette continuité et je m’entends très bien avec lui."

Pour Sergio Perez, Bakou n’a évidemment pas la même saveur puisque le Mexicain avait pu récolter les fruits d’une fin de course chaotique pour s’imposer pour la 1ère fois avec Red Bull l’an dernier. Il y arrive cette année en plus avec deux bonus : un nouveau contrat de deux ans et une victoire à Monaco lors du dernier Grand Prix.

"J’étais très heureux ces derniers jours de prolonger mon contrat avec l’équipe jusqu’en 2024 au moins, cela vous montre l’excellent travail que nous avons accompli ensemble et à quel point nous sommes heureux les uns avec les autres. Avoir décidé de mon avenir me permet de rester à cent pour cent concentré sur l’objectif principal de gagner des courses et des titres mondiaux."

"C’est incroyable comme le travail acharné paie toujours, il y a deux ans, j’étais sans baquet en F1 et aujourd’hui je suis dans la meilleure équipe. Je peux seulement dire que je suis heureux et très reconnaissant pour l’opportunité. Aujourd’hui, je pense que je vis le meilleur moment de ma carrière et que je pilote pour une équipe qui recherche toujours la perfection, ce qui est le combo parfait pour moi et pour n’importe quel pilote."

"Je suis toujours très excité en pensant à ce que nous avons accompli en tant qu’équipe à Monaco, voir la joie que cela a apporté à ma famille et à mon pays me motive beaucoup. Cependant, il faut mettre l’émotion de côté et se concentrer sur la prochaine course, qui est l’Azerbaïdjan. La lutte pour le championnat est vraiment serrée, il faut donc être concentré."

"C’était très spécial de gagner ma première course avec l’équipe à Bakou la saison dernière, cela m’avait apporté une très grande joie. J’aime les circuits urbains parce que c’est là que le pilote peut vraiment faire la différence, bien sûr c’est plus facile de se tromper quand on essaie d’aller à la limite, mais en fin de compte c’est ce qui vous donne les dixièmes quand il faut être compétitif."

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos