Formule 1

Red Bull va dépenser sans compter ou presque pour son moteur 2025

Christian Horner fait le point sur le projet et les recrutements

Recherche

Par Olivier Ferret

28 avril 2021 - 09:16
Red Bull va dépenser sans compter ou (...)

Red Bull Racing est en train de dépenser sans compter pour mettre en place sa nouvelle entité destinée à gérer les moteurs Honda (gelés) entre 2022 et 2024 mais surtout avoir à Milton Keynes des talents capables de développer le moteur 2025 dès que les règles seront connues, probablement dans le courant de l’année.

Red Bull débourse ainsi des millions pour construire des infrastructures lui permettant de devenir un motoriste à part entière, avec Red Bull Powertrains. Et Christian Horner a réussi une jolie prise tout récemment en provenance de Mercedes...

"Ce fut une grande semaine pour Red Bull Powertrains. Nous avons commencé les travaux de construction de la nouvelle infrastructure et confirmé la nomination de Ben Hodgkinson au poste de directeur technique."

"De toute évidence, Mercedes a fait un travail formidable, pas seulement les sept dernières années avec l’ère hybride, mais aussi les années précédentes avec les V8. Bien sûr, vous regardez autour de vous quel est le talent qu’il vous faut, nous en avons tellement ici au Royaume-Uni et le nom de Ben était au premier plan."

"Ben dirigera tous les aspects techniques en se concentrant sur le développement de l’unité de puissance inaugurale de Red Bull, afin de se conformer aux nouvelles réglementations de la Formule 1 actuellement prévues pour 2025."

"Il participe à ce projet passionnant en tant que vainqueur de courses et innovateur capable de diriger une équipe d’ingénieurs hautement qualifiés, partageant les mêmes idées. Sa nomination est le signe de notre intention à long terme et nous le soutiendrons, lui et son équipe, avec toutes les ressources disponibles nécessaires pour réussir."

Le directeur de Red Bull Racing n’est pas peu fier de l’orientation prise par son équipe, ce qui lui assurera aussi bien une indépendance que la stabilité de se présence.

"À l’exception de Ferrari, nous serons la seule équipe de F1 à disposer d’un département moteur entièrement intégré à l’équipe sur le même campus, ce qui est extrêmement important pour nous. C’est le plus gros développement pour nous depuis le rachat de cette équipe lorsqu’elle s’appelait encore Jaguar."

"C’est une entreprise énorme, mais nous l’abordons avec la même méthodologie que celle qui nous a permis de réussir du côté du châssis. Nous allons recruter chez Honda mais aussi des talents clés afin de constituer le groupe créatif le plus fort possible, et fournir à ces personnes les installations et le soutien dont elles ont besoin pour réussir le moteur 2025."

"Ce genre de projet nous excite et devrait en exciter d’autres alors que nous allons vers la mise en œuvre des nouvelles réglementations, lorsque nous construirons un moteur conçu et fabriqué par Red Bull. Les gens pensaient que nous n’aurions jamais une équipe de F1 performante et nous leur avons prouvé le contraire. Nous considérons qu’il s’agit d’une opportunité énorme dans laquelle nous nous investissons pleinement."

Lorsqu’on lui demande si d’autres grands noms sont prévus comme celui d’Andy Cowell, ex-patron des moteurs Mercedes F1, Horner admet lui avoir parlé mais...

"Andy est un ingénieur extrêmement talentueux. Tout ce qu’il a accompli en Formule 1 parle de lui-même. Mais Andy est désireux de poursuivre d’autres activités, d’autres entreprises. C’est sa priorité en ce moment."

"Je vous l’ai dit, nous attirons de grands talents et nous sommes impatients de faire d’autres annonces en temps voulu, alors que nous construisons cette filiale. Là encore c’est probablement le plus gros investissement que Red Bull a fait en Formule 1 depuis l’acquisition de l’équipe de Jaguar en 2004."

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less