Formule 1

Red Bull s’attendait à perdre face à Mercedes F1 à Austin selon Brawn

L’intensité stratégique d’Austin, le symbole parfait d’une saison F1 haletante ?

Recherche

Par Alexandre C.

27 octobre 2021 - 13:47
Red Bull s’attendait à perdre face à (...)

Lewis Hamilton et Max Verstappen ont montré pourquoi ils étaient les deux prétendants (et les deux seuls) au titre mondial, lors du dernier Grand Prix à Austin. Les deux pilotes ont livré un très beau duel stratégique, laissant la Red Bull de Sergio Pérez à plus de 40 secondes.

Ross Brawn, comme chacun, a suivi ce duel à distance. Pour lui, il est tout à fait représentatif de l’intensité et du suspense à foison qu’offre cette saison.

« Le retour de la F1 aux États-Unis pour la première fois en deux ans a été incroyablement tendu tout au long de la course. Mercedes a adopté une stratégie alternative, ce qui a donné à Lewis un avantage pneumatique sur Max et Red Bull à la fin - mais on ne savait pas si cela serait suffisant. Et ça n’a pas été le cas. »

« C’était une course où il fallait être collé à l’écran, étudier les écarts et la stratégie des pneus pour voir comment la course évoluait. Jusqu’à la fin, il était loin d’être certain de savoir qui allait arriver en tête. Ni Lewis ni Max n’ont fait d’erreur, et c’est ce qui est fantastique dans ce championnat. »

« Nous avons deux pilotes qui conduisent de manière impeccable, immaculée, et je ne pense pas avoir vu une erreur de la part de l’un ou l’autre, rien de significatif en tout cas. Il n’y a pas eu de répétition du contact de Monza ou Silverstone. »

Mais le manager des sports mécaniques pour Liberty Media fait plutôt de Max Verstappen son pilote du jour. Pour deux raisons principalement : sa gestion de la pression, et sa capacité à préserver les pneus alors qu’il s’était arrêté plus tôt que Lewis Hamilton.

« Max a réussi à s’en sortir malgré la pression qu’il a subie de la part de Lewis pendant une grande partie de la course. Il a gardé le contact avec Lewis pendant la première partie, après avoir perdu la tête au premier virage, puis a contrôlé la course à partir de là, en prenant soin de ses pneus. Ne pas faire de faute en 56 tours était impressionnant. »

« Le Circuit of The Americas est une piste délicate. Le promoteur a fait un excellent travail en l’aplanissant par endroits, mais c’est toujours un défi et un circuit où il est si facile de faire une erreur. »

Maintenant que Red Bull l’a emporté sur un circuit typé Mercedes, Ross Brawn s’attend peut-être à voir de nouveau l’équipe de Milton Keynes l’emporter (plus facilement ?) au prochain Grand Prix à Mexico...

« Je sais, pour avoir discuté avec les responsables de Red Bull, qu’ils avaient prévu que cette course serait un circuit Mercedes et qu’ils devraient minimiser leurs pertes. Ce n’était pas le cas - mais c’était serré - comme cela a été le cas toute l’année. Et peut-être que nous verrons l’inverse au Mexique et au Brésil, qui sont des circuits que Red Bull pourrait penser favorables pour l’équipe. Ce championnat sera encore long. »

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less