Formule 1

Red Bull reconnait avoir fait pression pour l’interdiction du mode ’fête’

Afin de couper les ailes à Mercedes F1

Recherche

Par Olivier Ferret

3 septembre 2020 - 11:34
Red Bull reconnait avoir fait (...)

Le Dr Helmut Marko a admis que Red Bull avait mis "la pression nécessaire" pour aider à faire interdire ce qu’il décrit comme des paramètres de mode fête "extrêmes" chez Mercedes.

Bien que l’interdiction s’appliquera à tous les motoristes à partir de ce week-end à Monza, y compris à Honda, Marko a admis que l’objectif de Red Bull était de couper les ailes à l’équipe dominante en F1.

"C’était légal," admet Marko à propos du mode ’fête’.

"Mais le mode de qualification chez Mercedes était si extrême qu’il a faussé la concurrence. Il était très important pour nous qu’il soit interdit et nous avons mis la pression nécessaire pour cela."

Marko ajoute que Mercedes doit faire face aux conséquences de l’interdiction comme Red Bull a pu le vivre pendant sa propre période de domination entre 2010 et 2013.

"C’est le genre d’intervention que nous avons vécu plusieurs fois lorsque nous avons dominé. La flexibilité des ailerons changeait d’une course à l’autre, et je n’ai même pas besoin de parler du diffuseur soufflé."

"Il est également de la responsabilité des autorités sportives de veiller à ce que les courses soient équilibrées et excitantes. Le MotoGP est le meilleur exemple, leur système fonctionne parfaitement."

Du côté de Honda, plus de mode ’fête’ non plus mais à en croire Marko, c’est un mal pour un bien.

Au cours des deux dernières semaines, nous avons étudié en détail les implications de ces changements. Ils sont très complexes et nous avons donc été en communication constante avec la FIA pour nous assurer que nous sommes pleinement conformes à la nouvelle directive technique," explique Toyoharu Tanabe.

Mercedes

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less