Formule 1

Red Bull ne change pas les préparatifs du GP d’Autriche

Les activités marketing débutent mi-mai

Recherche

Par Emmanuel Touzot

23 mars 2020 - 10:37
Red Bull ne change pas les préparatifs

Prévu en juillet, le Grand Prix d’Autriche n’est pas encore parmi les épreuves risquant une annulation face au coronavirus, et c’est pour cela que le promoteur, Red Bull, prévoit de lancer ses activités comme prévu.

"Nos activités marketing débutent mi-mai, nous gardons nos plans" assure Helmut Marko, tandis que le PDG de Red Bull, Dietrich Mateschitz, a annoncé aux employés du Red Bull Ring qu’ils conserveraient leur salaire entier durant la pandémie.

Mateschitz a d’ailleurs salué la décision de reporter le règlement 2021 à 2022 : "Cela a du sens. Toutes les équipes font face à une perte de revenue. Si cinq courses sont annulées, ce sont 100 millions perdus."

"Au moins, maintenant, nous avons avons un règlement stable. Si nous le gelons, les coûts chutent énormément et le nouveau règlement arrivera en même temps que le plafond budgétaire."

Marko avoue que le monde, notamment dans son aspect économique, n’était pas prêt : "Personne n’avait un tel scénario en tête avec les risques économiques. Je ne peux imaginer que l’économie tiendra longtemps, même avec les aides."

"Le coronavirus nous a montré à quel point notre système économique est vulnérable face à la mondialisation. On doit toutefois faire attention à ce que l’état d’esprit des gens ne change pas."

L’Autrichien dénonce aussi un certain manque de logique face au confinement : "Dans les parcs, les gens sont avertis parce qu’ils se tiennent avec deux autres personnes, mais d’autres se battent pour des biens dans les rayons des supermarchés."

Assurant être "en bonne forme", Marko ne s’inquiète pas pour sa propre santé, même s’il fait partie des personnes à risque à cause de son âge : "Nous avons un bon système médical, il suffit juste de faire attention lorsque j’utilise la tronçonneuse en forêt, afin de ne pas avoir à aller à l’hôpital, qui est surement l’endroit le plus dangereux actuellement."

Marko est optimiste quant à la fin des restrictions : "J’espère que la situation s’améliorera nettement après Pâques, afin que la vie reprenne son cours. Je vois une opportunité intéressante pour Bakou et le Canada. A ce moment-là, on espère que les choses se seront calmées en Europe et qu’il y aura davantage de positivisme. Je m’attends à 17 ou 18 courses."

Si l’on peut saluer l’optimisme du consultant Red Bull Motorsport, il semble que le GP d’Azerbaïdjan soit en passe d’être reporté.

Circuits

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less