Red Bull justifie les consignes données à Pérez en Espagne

Horner et Marko comprennent la frustration du Mexicain

Recherche

Par Emmanuel Touzot

23 mai 2022 - 11:08
Red Bull justifie les consignes (...)

Christian Horner a compris la frustration de Sergio Pérez lorsqu’il a compris que sa stratégie allait le faire terminer derrière Max Verstappen. Red Bull a donné plusieurs consignes en faveur du Néerlandais dans la course, et le directeur de l’équipe détaille ces choix.

"J’ai parlé avec lui quand il est sorti de la voiture. Le problème pour tout pilote est qu’il n’a pas une vision claire de la stratégie ou de la physionomie de la course telle qu’elle se passe devant lui" explique Horner.

"Ca amène toujours des émotions d’abandonner la tête de course, mais il a joué le jeu de l’équipe. Je pense qu’il a bien compris qu’il ne s’agissait pas d’une lutte à armes égales, car l’écart de rythme entre les stratégies était très important."

Horner précise les raisons pour lesquelles Red Bull a mis un terme à la bataille : "Avec les températures, les températures de l’eau, les températures de l’huile, un DRS qui fonctionnait par intermittence sur la voiture de Verstappen, cela n’avait aucun sens de les laisser se battre, car c’était un combat injuste."

"Il s’est avéré que nous avons dû arrêter Checo pour des pneus neufs afin d’arriver à la fin de la course. Les deux pilotes ont travaillé ensemble en tant qu’équipe, et obtenir le maximum de points était extrêmement important le jour où, Ferrari a eu un problème."

Helmut Marko, le consultant Red Bull, comprend la frustration du pilote mexicain, et révèle même qu’il est heureux de le voir réagir comme ça. Mais comme Horner, l’Autrichien explique qu’il n’était pas possible de faire autrement.

"Il était clair que Checo n’aurait pas pu finir avec son train de pneus. Et avec ça, il était très clair que Max était le plus rapide. Mais je peux comprendre qu’il était bouleversé, il a vu la victoire de près" admet Marko.

"Sergio ne l’a pas compris à ce moment-là, mais c’était la meilleure option et la plus sûre pour obtenir ce doublé. S’il me demande, je lui expliquerai en détail qu’il n’y avait pas d’autre solution."

"Mais bien sûr, c’est embêtant dans le feu de l’action. C’est tout à fait compréhensible qu’il ne dise pas tout de suite ’je vais faire signe à mon coéquipier de passer’. S’il faisait ça, il ne serait pas un vrai pilote de course."

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos