Formule 1

Red Bull hausse le ton face aux menaces de Mercedes F1

Bakou pourrait être le théâtre de multiples plaintes

Recherche

Par Olivier Ferret

30 mai 2021 - 08:52
Red Bull hausse le ton face aux (...)

Mercedes F1 et Red Bull Racing utilisent bien les médias ces derniers jours, depuis les menaces de Toto Wolff proférées à Monaco. L’Autrichien évoquait en effet une plainte contre l’aileron arrière flexible de ses rivaux dès Bakou, soit avant l’entrée en vigueur des nouveaux tests de la FIA.

Mercedes estime que la RB16B profiterait énormément de ce Grand Prix en plus avec cet aileron arrière qui se ploie à grande vitesse, permettant d’augmenter la vitesse de pointe sans sacrifier la charge en virages. Wolff chiffrait à 6 dixièmes l’avantage attendu à Bakou.

Son compatriote, Helmut Marko, a lui répété à Formel1.de que si Mercedes portait plainte contre Red Bull, Red Bull en ferait de même concernant l’aileron avant trop flexible de la W12.

"Nous trouvons cela un peu étrange parce que la FIA a décidé de ces règles pour les tests de charge, notamment la résistance à la torsion qui sera changée. Cela s’appliquera dès le Paul Ricard (au GP de France). C’est maintenant très clair. Mais si M. Wolff estime que c’est trop tard pour lui, selon moi, c’est toujours à la FIA de décider de la procédure."

"S’il veut protester, il est libre de le faire. Mais je pense qu’il ferai mieux de regarder son aileron avant. Parce que sur Servus TV et sur Sky, il y avait des vidéos où nous voyions bien que son aileron s’approche de manière drastique du sol."

Et Marko de confirmer aussi qu’il porterait plainte contre cet élément de Mercedes si ses rivaux s’engageaient sur ce terrain.

"Dans le passé, nous avons toujours procédé aux renforcements demandés dans les temps. Une nouvelle date limite a été fixée. Jusque-là, notre voiture est légale. Au Paul Ricard, nous déploierons le renforcement demandé sur notre aileron arrière."

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less