Formule 1

Red Bull et Ferrari peuvent parler dans les médias, Mercedes F1 leur répondra sur la piste

Hamilton et Wolff confiants pour 2020 ?

Recherche

Par A. Combralier

28 avril 2020 - 18:17
Red Bull et Ferrari peuvent parler (...)

La suprématie de Mercedes pourra-t-elle remise en question lors de cette courte saison 2020 ? Ou faudra-t-il attendre le prochain règlement pour voir la hiérarchie être chamboulée ?

Red Bull a montré les crocs en fin de saison derrière, mais Mercedes semble avoir du carburant en réserve. Ainsi, Lewis Hamilton se méfie-t-il de la concurrence de Red Bull et Ferrari ? Regarde-t-il dans les rétroviseurs ?

« Nous regardons toujours devant » répond Lewis Hamilton.

« D’abord, nous ne savons pas ce qu’ils [Red Bull et Ferrari] ont en magasin pour l’heure. Nous pouvons seulement regarder vers l’avant, c’est tout ce que nous pouvons faire, pour prendre les étapes les unes après les autres. »

« Nous tendons à oublier, d’ores et déjà, ce qui est arrivé l’an dernier ; nous tendons à repartir comme presque de zéro. Et nous nous demander comment tirer un peu plus de ce moteur, de l’aérodynamique, de tout cela. On ne nous prendra pas à nous demander ce que fait Ferrari, ce que fait Red Bull… Ils peuvent parler autant qu’ils le veulent… On m’a appris à parler sur la piste, et généralement, c’est ce que nous faisons. »

Toto Wolff confirme que Mercedes répondra sur la piste et non dans les médias…

« Oui, vous parlez sur la piste, c’est le chrono qui compte, pas les déclarations avant après ou avant l’événement. Nous ne faisons pas de petits jeux dans les médias, c’est une erreur de croire que c’est utile. »

« Ce qui est intéressant c’est que nous ne prenons rien pour acquis, nous sentons que ce que nous avons réussi hier, ne nous donne aucun droit acquis, aucun titre. Vous tendez à oublier les événements pris isolément, tant que les leçons que vous avez tirées d’eux demeurent. »

« Vous restez les pieds sur terre, et vous vous dites qu’il y a tant de travail derrière [qui explique ces succès]. »

Mais comment Mercedes et Lewis Hamilton, qui ont battu déjà presque tous les records, peuvent encore progresser ? Où se trouvent les marges de progression ?

« Vous pouvez toujours progresser » répond Lewis Hamilton.

« Nous n’avons pas gagné toutes les courses l’an dernier. Il y a eu des domaines dans lesquels nous avons trébuché. Il y a tant d’éléments… La F1, ce doit être l’un des sports les plus complexes du monde. Il faut gérer un si grand groupe de personnes, et même gérer les pilotes, qui ont des caractères encore plus complexes. Et puis la saison est très longue. »

« Et comme pilote, de mon côté, en dernier ressort, je me demande comment je peux m’améliorer sur la communication avec mon groupe de mécaniciens, pour les aider à progresser, pour pousser aussi ceux à l’usine… Pour dire ce qu’il faut, arriver avec la bonne énergie, être plus performant, avec plus d’impact, de performance. »

« Chaque année je progresse dans la technique de pilotage, elle évolue. En 2020 nous avons les mêmes pneus qu’en 2019, mais tout l’an dernier, ce fut un problème pour moi. Il faut aussi les adapter à une voiture différente, donc il faudra s’adapter à tout cela. Je ne sais pas quel sera le maniement de la voiture… »

« Je ne pense pas que nous prenions ce succès pour acquis, et c’est pourquoi je pense que nous continuons à gagner, avec notre mentalité. Ce qui est difficile c’est que les gens – et nous – nous ne réalisons pas souvent à quel point c’est difficile de gagner. Chaque fois que je vois Toto, je luis dis, c’est la meilleure voiture que j’aie jamais conduite ! Et il me répond : non, c’était ma McLaren de 2008 »

« Mais c’est vraiment dû à la dynamique à l’usine : tous les gens travaillent à fond, tous sont au bon poste de travail, et tout le monde est aussi très ouvert d’esprit. »

« Nous avons tous ensemble brisé le moule, chaque année, même entre nous. Nous brisons constamment des barrières, pour rester dynamiques. »

Hamilton comptera toutefois bientôt un peu moins sur son patron, comme Wolff le révèle à la fin de cet échange.

« Lors de la saison à venir, je serai toujours le patron de l’équipe mais je compte diviser mon temps différemment et je ne serai pas présent à chaque Grand Prix. Je veux cependant être là au maximum pour apporter ma contribution à Lewis et à Mercedes pour remporter nos septièmes titres mondiaux respectifs. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less