Red Bull doute de Mercedes F1, Brawn juge la W13 légale

’L’esprit du règlement’ est un concept flou

Recherche

Par Emmanuel Touzot

10 mars 2022 - 10:55
Red Bull doute de Mercedes F1, (...)

Comme on pouvait s’y attendre, la solution extrême de Mercedes F1 avec les pontons de la W13 a attiré les regards, et les doutes de certains acteurs. C’est le cas de Christian Horner, le patron de Red Bull, qui s’est laissé aller rapidement à une déclaration au sujet des pontons quasiment absents de la W13.

Le Britannique a en effet déclaré à nos confrères d’Auto Motor und Sport (AMuS) que "la nouvelle Mercedes viole l’esprit du règlement", reprenant les mots de la FIA et de la F1 cet hiver. "Pour nous, certaines pièces sont illégales".

La F1 avait en effet expliqué qu’une évolution ou une voiture outrepassant ’l’esprit du règlement’ pourraient être jugées illégales. Cela concernait notamment les solutions qui empêcheraient les monoplaces de mieux se suivre en piste, et donc d’offrir davantage de spectacle.

Alors que les propos de Horner paraissaient sur internet, Red Bull a fait un bref communiqué assurant que Horner "n’avait parlé à aucun média ni fait aucun commentaire au sujet de la voiture de Mercedes. Toutes les citations qui lui sont attribuées sont incorrectes.".

Mais le journaliste d’AMuS, Tobias Grüner, a déclaré ne pas comprendre ce démenti, assurant que les propos de Horner étaient bel et bien réels. C’est un autre des journalistes de la publication allemande, Michael Schmidt, qui avait rapporté cette déclaration.

Première joute verbale à distance entre Wolff et Horner

Toto Wolff, le directeur de Mercedes F1, a ensuite réagi aux déclarations de Horner, qu’il n’a pas semblé comprendre : "Comment pouvez-vous savoir et voir après seulement une demi-heure que notre voiture est illégale ?"

L’équipe Red Bull a ensuite précisé que les commentaires n’engageaient que Horner : "Pour être clairs, nous n’avons fait aucun commentaire officiel au sujet de la Mercedes, et nous n’en ferons aucun".

Horner a lui même réagi par la suite au micro de F1 TV, réfutant les commentaires qui lui sont attribués, et assurant ne pas s’être penché précisément sur la W13 et ses évolutions radicales : "Pour être honnête, je n’y ai pas fait trop attention."

"C’est un concept très différent mais c’est aux gars de l’aero de se pencher dessus. Je pense que c’est une chose au-delà de mes compétences techniques. Laissons les gars digérer et comprendre cela, c’est la première fois que tout le monde voit la voiture."

Le règlement prime sur ’l’esprit du règlement’

Ross Brawn, le directeur sportif de la F1, a pu s’exprimer à ce sujet sur F1 TV, et a confirmé que ’l’esprit du règlement’ était un concept flou, qui était moins important que ce qui est écrit dans le règlement lui-même.

"C’est une zone grise" confirme Brawn. "Une des choses significatives que l’on a changées est la gouvernance. Avant, il fallait l’unanimité pour un changement dans la saison, maintenant il faut 80% des équipes, tant que la FIA et la F1 sont d’accord."

"Une fois que l’interprétation que Mercedes a faite est comprise, on peut avoir une vision claire sur l’impact que ça peut avoir. L’esprit des règles, c’est une zone grise. Au bout du compte, il faut suivre ce que disent les mots du règlement, et c’est ce qu’on juge."

L’interprétation du règlement est néanmoins au cœur des objections que pourrait recevoir Mercedes, compte tenu de la vision extrême que cette solution aborde : "Inévitablement, il y aura beaucoup de débats sur leur interprétation. C’est ce qui arrive avec les nouveaux règlements."

"Même si vous essayez de fermer toutes les options, et croyez-moi, nous en avons fermé des centaines, l’innovation en F1 est toujours extrême. De notre point de vue, il s’agit surtout de l’objectif des règlements. Et les équipes veulent être sûres que personne n’a adopté une interprétation qu’elles ne jugent pas correcte."

Une équipe pourrait protester avec des arguments solides

Cependant, il ne cache pas qu’un argument sérieux de la part d’une équipe rivale de Mercedes serait étudié de près et pourrait mener à des changements. Mais pour le moment, l’innovation de Mercedes est jugée légale, et Brawn salue même la volonté d’innover de l’équipe de Brackley.

"Le règlement peut changer si 80% des équipes le veulent. Nous devrons voir comment cela se passe. C’est impressionnant, c’est une belle chose pour l’innovation en F1. Il n’y a pas de compromis, il faut être correct et si une équipe vient avec une idée, une innovation, on ne doit pas la pénaliser directement."

"On doit mieux comprendre cela, la FIA doit étudier cela car on n’a pas les informations. Mais le règlement nous dit ce qu’il en est, et jusqu’ici c’est correct. Mais une équipe pourrait avoir une objection que la FIA n’a pas considérée et il pourrait y avoir un problème."

"On a eu le cas plusieurs fois, la FIA est d’accord, l’équipe est d’accord, mais une autre équipe vient avec une perspective que personne n’avait envisagé jusque-là et un argument valide. Il va y avoir des discussions, mais c’est impressionnant de voir toutes ces solutions sur un règlement."

Mercedes

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos