Formule 1

Red Bull défie Mercedes F1 : l’aileron arrière ne sera pas changé à Bakou

L’équipe autrichienne réplique avec l’aileron avant de Mercedes

Recherche

Par Olivier Ferret

26 mai 2021 - 09:13
Red Bull défie Mercedes F1 : l’aileron

Red Bull Racing prévient déjà Mercedes F1 qu’elle aura la même structure d’aileron arrière (flexible) à haute vitesse à Bakou, lors du prochain Grand Prix.

Toto Wolff a menacé de porter une réclamation officielle devant les commissaires sportifs et d’aller si besoin au Tribunal de la FIA si l’équipe autrichienne persistait à utiliser son aileron arrière qui ploie sous l’effet de la vitesse en ligne droite. Un avantage considérable en vitesse de pointe, tout en respectant les tests de charges statiques de la Fédération. (article à lire ici)

Mais Red Bull, comme d’autres équipes (Ferrari, Alpine F1, Alfa Romeo), sont visiblement allées trop loin et la FIA a promis d’agir à partir du Grand Prix de France. Cela laisse donc le Grand Prix d’Azerbaïdjan comme lieu de polémique intense !

Helmut Marko, le consultant de Red Bull, indique que Wolff ne sera pas satisfait.

"Nous changeons notre aileron pour qu’il passe le nouveau test de la FIA à la date et à l’heure prévue. Mais nous ne pouvons le faire qu’après Bakou. Nous devons changer tout l’arrière et vous ne pouvez pas simplement construire un nouvel aileron en un claquement de doigts," explique Marko.

"Cela fait partie de la F1 que les équipes s’épient, pour voir s’il y a quelque chose de spécial sur la voiture. Nous avons fait la même chose quand Mercedes est arrivée avec le système DAS l’année dernière. La FIA l’a alors déclaré illégal, mais ils ont été autorisés à l’utiliser. jusqu’à la dernière course. Nous avons accepté cela, pourquoi Mercedes ne fait-elle pas la même chose avec notre aileron arrière maintenant ?"

"Nous nous attendons à ce que les tests pour l’aileron avant soient aussi renforcés, ce serait assez juste. Surtout que l’aileron avant de l’équipe de Toto bouge beaucoup. En tout cas, il y a un potentiel pour une réclamation de notre côté aussi," ajoute Marko d’un ton menaçant.

Cependant, Marko pense que Wolff est en fait peu susceptible d’appuyer sur le bouton de la réclamation à Bakou.

"Ils devraient protester contre huit voitures, car Ferrari, Alfa Romeo et Alpine sont également concernées. Est-ce qu’ils veulent vraiment faire ça et provoquer un scandale majeur ? Je ne pense pas."

Mercedes

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less