Red Bull confirme que Gasly n’ira chez Alpine F1 que si Herta le remplace

Cela dépendra de la Superlicence du pilote d’IndyCar

Recherche

Par Emmanuel Touzot

4 septembre 2022 - 18:47
Red Bull confirme que Gasly n'ira

En début de week-end, Helmut Marko expliquait que Red Bull et AlphaTauri n’auraient aucun problème à libérer Pierre Gasly si "toutes les conditions" étaient remplies. Par ces mots, beaucoup pensaient que le consultant Red Bull parlait d’un dédommagement de la part d’Alpine F1, mais il semble que ce n’était pas le cas.

En effet, le fait que le vainqueur du Grand Prix d’Italie 2020 puisse quitter l’équipe italienne dépendrait plutôt de l’obtention de la Superlicence par Colton Herta. Le pilote d’IndyCar est le seul candidat qu’envisagent Red Bull et AlphaTauri pour remplacer Gasly aux côtés de Yuki Tsunoda.

Seulement, celui qui roule pour Andretti Autosport en IndyCar n’a pas sa Superlicence, puisqu’il n’a que 32 des 40 points nécessaires pour la décrocher. Il en aura possiblement 33 en fin d’année s’il conserve sa dixième place au classement pilotes outre-Atlantique.

Mais pour avoir les sept autres, il lui faudrait potentiellement disputer des EL1 lors de chaque course restante, ce qui ne se produira pas, puisqu’il est encore engagé en IndyCar avec Andretti, où il reste deux courses pour boucler la saison.

Herta est "un élément clé" pour le futur de Gasly

Christian Horner, le directeur de Red Bull Racing, confirme que la décision de la FIA au sujet d’une possible dérogation pour que Herta obtienne sa Superlicence sera essentielle pour libérer Gasly, et lui permettre de rejoindre Alpine.

"C’est l’élément clé" a déclaré Horner, qui ne semble pas faire d’une compensation financière un argument suffisant. "Nous n’allons pas remplacer Pierre, à moins que nous ayons quelque chose d’excitant à mettre dans cette voiture."

Et de rappeler que le contrat de Gasly est signé avec Red Bull, qui est son employeur : "C’est un pilote de Red Bull Racing prêté à AlphaTauri. Il y a beaucoup de choses qui bougent en ce moment et nous les suivons avec intérêt. Nous verrons comment ça se passe."

De son côté, Marko confirme que les négociations vont bon train, et semble plus ouvert que Horner, répétant qu’il faut remplir une liste de conditions. Ce qui n’était que rumeur en début de semaine est désormais ouvertement discuté, et Gasly pourrait donc rejoindre Alpine F1 en 2023.

"On peut imaginer beaucoup de choses, mais les discussions sont en cours" indique l’Autrichien. "Si toutes les conditions sont remplies, Pierre pourrait partir chez Alpine. Je peux confirmer nos discussions avec Alpine et ce sont des discussions constructives. Je ne peux pas parler des conditions, mais en tout cas, ça semble possible."

L’accord avec Herta et Andretti est déjà scellé

Décidément peu avare en détails, Marko a révélé que l’accord entre Herta et AlphaTauri, qui implique donc la possibilité de le voir libéré par Andretti, est déjà trouvé. Selon l’Autrichien, les demandes effectuées pour la Superlicence ne sont pas déraisonnables, puisque de nombreuses exemptions existent.

"De manière assez étonnante, toutes les parties et les équipes impliquées, nous avons trouvé un accord" a déclaré Marko à SpeedCity Broadcasting sur SiriusXM. "Nous devons d’abord obtenir une réponse définitive et je pense que cela devrait être pour Monza, je dirais."

"Nous avons regardé le règlement, nous en avons discuté avec la FIA, et à cause du Covid, il y a un règlement spécial qui permet de ne prendre que trois ans, et aussi si un résultat ne représente pas le maximum de points, ou qu’il ne dépend pas du pilote, ils peuvent donner les points."

Et de rappeler que Herta a déjà un palmarès solide qui équivaut à certains accomplissements en F1 : "Il n’y a rien de déraisonnable. Il a gagné sept courses d’IndyCar et c’est comparable à un Grand Prix je pense. Donc ce serait dommage qu’il n’obtienne pas la Superlicence."

Red Bull

Alpine F1 Team - Renault

Info Formule 1

Photos

Vidéos