Red Bull admet prendre un ’risque’ avec ses évolutions pour Imola

La cure d’amaigrissement commence

Recherche

Par Olivier Ferret

21 avril 2022 - 10:37
Red Bull admet prendre un 'risque

Red Bull prend "un risque" en introduisant des améliorations sur sa RB18 ce week-end à Imola.

L’équipe dominante en 2022, Ferrari, a exclu d’apporter de sérieuses évolutions en raison du temps de piste limité ce week-end pour bien régler la monoplace, avant le premier Sprint de la saison.

"C’est très clair. Ferrari a un package tellement bien équilibré qu’il est facile à régler. Chez nous, tout doit être parfait pour que nous puissions avoir un bon équilibre," confie Marko.

"C’est exactement pourquoi nous prenons ce risque maintenant d’apporter de nouvelles pièces avec une seule séance libre disponible. Nous voulons attaquer à fond et tenter notre chance au lieu de simplement attendre."

"Ferrari et Leclerc sont tout simplement trop forts pour que nous restions les bras croisés."

Marko confirme que la Red Bull 2022 suit actuellement un régime "massif" pour perdre 10 kg assez rapidement et rattraper Ferrari, et il y aura bien "une bonne baisse de poids à Imola".

"Perdre du poids, c’est comme pour les gens. Ça ne se fait pas du jour au lendemain," sourit Marko.

"Vous pouvez en perdre pas mal au début et après c’est un long processus. Parce que nous sommes en fort surpoids, beaucoup plus que Ferrari."

"Ferrari s’est rapprochée de la limite de poids minimum. Nous pensons que nous avons 10 kilos de trop par rapport à eux, et ça c’est au moins trois dixièmes. Cela nous donne un espoir supplémentaire, car nous serons trois dixièmes plus rapides simplement avec des pièces moins lourdes."

"Si nous arrivons à Barcelone proche du niveau de Ferrari, nous serons satisfaits."

Le défi pour Red Bull est de trouver un moyen de réduire le poids de la RB18 sans causer de nouveaux problèmes.

"Vous ne pouvez pas simplement construire un châssis de 10 kilos plus léger. Il faut commencer à gratter dans tous les domaines. Ensuite, il y a la limite budgétaire, et vous ne devez pas compromettre la fiabilité."

"Même si le rebond n’a pas l’air si brutal chez nous d’un point de vue purement visuel, les charges sont énormes. Il faut trouver un juste milieu, cela ne se fait pas du jour au lendemain."

Il n’exclut pas non plus un retour de Mercedes F1, qui, selon lui, a un package solide malgré les problèmes de rebonds évidents.

"Le fait qu’ils soient devant nous au championnat avec une voiture qui ne fait certainement pas partie des trois plus rapides le montre."

"À un moment donné, le problème va se résoudre et l’aérodynamisme va fonctionner, mais pour le moment, ils ont une seconde de retard en qualifications et ne sont pas un adversaire direct pour nous. Mais cela peut changer assez rapidement. Ils auront certainement bien plus d’évolutions que nous et Ferrari ce week-end."

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos