Formule 1

‘Record ou pas’, l’Eifel sera un week-end de F1 comme les autres pour Räikkönen

Vasseur est optimiste pour Alfa Romeo

Recherche

Par Alexandre C.

7 octobre 2020 - 12:43
‘Record ou pas’, l’Eifel sera un (...)

Dimanche prochain, quand il s’élancera à l’extinction des feux frets au Nürburgring, Kimi Räikkönen battra un record : celui du plus grand nombre de départs en F1, dépassant donc Rubens Barrichello.

Comme à son accoutumée, le pilote Alfa Romeo n’attache cependant aucune espèce d’importance aux statistiques – ce qui importe pour lui, c’est surtout marquer de précieux points pour son équipe, lors d’un Grand Prix peut-être imprévisible.

« Record ou pas, j’aborde ce week-end comme les autres car une fois dans la voiture, c’est à peu près la même chose. Vous devez faire votre travail et essayer d’obtenir le meilleur résultat possible le samedi et le dimanche. »

« Nous avons fait quelques pas en avant ces derniers temps, mais nous devons encore nous qualifier un peu plus haut pour être sûrs de pouvoir profiter au maximum de notre rythme de course. Nous espérons que nous pourrons le faire ce week-end. J’ai couru ici plusieurs fois, je pense que j’aurais dû gagner quelques courses mais nous avons parfois été malchanceux, mais c’est comme ça que ça se passe. En fin de compte, on se souvient des meilleurs souvenirs, alors essayons d’en créer de nouveaux cette fois-ci. »

Antonio Giovinazzi laissera lui sa place en EL1 à Mick Schumacher - son probable futur remplaçant chez Alfa Romeo l’an prochain. Il aborde néanmoins avec le sourire ce rendez-vous dans l’Eifel.

« Les dernières courses nous ont donné un peu de confiance : nous savons que nous sommes maintenant beaucoup plus proches des voitures qui nous précèdent et nous pouvons être au cœur de la mêlée si nous faisons bien notre travail. L’essentiel reste d’avoir une bonne qualification et une exécution propre pendant la course : si nous faisons cela, nous pouvons être bien placés lorsque des opportunités se présentent. J’ai de bons souvenirs du Nürburgring : J’ai couru ici en Formule 3 et j’ai une victoire et deux autres podiums à mon actif. Ce sera bien d’être à nouveau dans ce lieu après si longtemps. »

Enfin Frédéric Vasseur, le directeur d’écurie, est comme à son habitude optimiste, compte tenu du petit regain de performances pures d’Alfa Romeo sur les dernières épreuves.

« C’est agréable de revenir au Nürburgring, un endroit formidable pour la Formule 1 et qui évoque des images de la Nordschleife et un genre de course très old school. Nous avons vu des signes encourageants dans les dernières courses, mais on n’obtient pas de points en ayant simplement confiance en soi, on en obtient en finissant dans les dix premières places et c’est ce que nous devons viser. »

« Nous nous attendons à ce que le week-end soit plus froid que ce que nous avons connu jusqu’à présent, il sera donc crucial de trouver les bons réglages pour ces conditions afin d’être compétitif. La météo de l’Eifel est connue pour être capricieuse, ce qui pourrait brouiller les cartes samedi et dimanche, et nous devrons être prêts à réagir aux changements de circonstances. En fin de compte, nous savons que nous pouvons mettre deux voitures en Q2 et cela doit être notre objectif : si nous faisons cela, nous pouvons jouer un rôle dans la bataille pour le top 10 le jour de la course. »

Alfa Romeo Racing

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less