Formule 1

Räikkönen peut être un exemple pour les jeunes, selon Vasseur

Il loue l’implication du Finlandais chez Alfa Romeo

Recherche

Par Emmanuel Touzot

24 avril 2019 - 16:56
Räikkönen peut être un exemple pour (...)

Kimi Räikkönen peut être un exemple pour les jeunes pilotes de Formule 1 selon le directeur d’Alfa Romeo, Fred Vasseur. Il pense que le Finlandais peut aider son nouvel équipier, Antonio Giovinazzi, mais aussi les autres jeunes pilotes.

"Ce n’est pas seulement Antonio qui peut apprendre de Räikkönen, je pense que tous les débutants de la Formule 2 et d’ailleurs" assure Vasseur. "Il y a tellement de choses à gérer en même temps par rapport aux autres disciplines, que la manière dont on doit faire cela avant le week-end, pendant les séances, durant les débriefings, c’est très impressionnant. On ne peut pas se détendre sur un point et dire ’oublions cela’."

Le directeur de l’équipe avait notamment révélé que Räikkönen avait dessiné lui-même sa pédale de freins pour la façonner comme il le souhaitait. Une implication qui ne correspond pas à la déclaration du Finlandais, qui avait estimé que la F1 n’était qu’un hobby.

"Honnêtement, ce n’est pas un hobby quand on est en briefing ou qu’il est dans la voiture. Quand il est en dehors de l’ambiance des week-ends, peut-être, mais je pense que c’est une grande approche. Être entièrement impliqué quand il est au travail et relâcher la pression à l’extérieur."

"Il ne prend pas cela à la légère, ce n’est absolument pas le cas. Il est entièrement dévoué et concentré, et il travaille très dur, dans les moindres détails. Vous pouvez demander aux ingénieurs - personne ne considérera que Kimi est en vacances ! C’est sûr que vous n’avez pas la même pression quand vous courez avec nous que quand vous courez avec Ferrari. Mais vous pouvez vous mettre dans la même situation, avec le même objectif à réaliser."

Selon Vasseur, cette considération de la F1 comme hobby n’est pas du tout péjorative, mais se situe simplement dans le plaisir retrouvé pour son pilote : "Honnêtement, lors des réunions avec les ingénieurs, il accorde plus d’attention à chaque détail, à la voiture, à la piste, qu’à ce à quoi je pouvais m’attendre. Ce n’est pas le mauvais côté d’un passe-temps, il n’est pas détendu du tout, mais peut-être qu’il en profite un peu plus maintenant avec moins de pression..."

Alfa Romeo Racing

expand_less