Formule 1

Räikkönen : La Q2 en Hongrie n’enlève rien aux problèmes

Le Finlandais ne parvient pas à attaquer avec son Alfa Romeo

Recherche

Par Emmanuel Touzot

10 août 2021 - 12:43
Räikkönen : La Q2 en Hongrie n’enlève (...)

La faiblesse de Kimi Räikkönen en qualifications cette saison est indéniable, le Finlandais ayant peiné à devancer Antonio Giovinazzi sur un tour. En Hongrie, le pilote a signé le 13e temps en qualifications grâce à une entrée en Q2, mais il ne voyait pas en ce résultat la fin de ses problèmes.

"Ce n’était pas beaucoup mieux qu’avant. C’est quelques places, mais ça ne change pas complètement le tableau pour la course" avait déclaré Räikkönen. "C’est une meilleure position, mais c’est quand même un week-end difficile pour notre objectif de placer la voiture où nous le voulons."

Le champion du monde 2007 admet que des progrès ont été constatés, mais qu’il lui était impossible d’attaquer correctement avec son Alfa Romeo. Il révèle qu’il gagnait du temps en n’attaquant pas, plutôt qu’en tentant de pousser la voiture à sa limite.

"C’était définitivement mieux, certains tours étaient bons. Mais plus nous essayions de nous en sortir, plus nous avions tendance à créer des problèmes, et plus nous étions à la limite."

"Le dernier tour n’était vraiment pas amusant. Je peux attaquer moins et faire le même temps au tour. Et en attaquant plus, je fais le même temps mais je crée juste des problèmes différents."

Xevi Pujolar, ingénieur de piste en chef de l’équipe, juge que les températures élevées ont rendu difficile la mise en température des gommes : "Pour une équipe de pointe avec plus d’appui, c’est un peu plus facile. Mais pour nous, cela devient un peu plus délicat parfois, et nous devons juste faire avec."

Alfa Romeo Racing

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less