Formule 1

Räikkönen encore une fois très proche des points, Giovinazzi malchanceux

Le rythme en progression… la frustration aussi chez Alfa

Recherche

Par Alexandre C.

9 mai 2021 - 19:53
Räikkönen encore une fois très proche (...)

Kimi Räikkönen était le seul pilote à s’élancer en médiums sur la grille du Grand Prix de Barcelone, tous les autres pilotes étant en tendres. Avec cette stratégie décalée médiums-tendres, le Finlandais a pu quelque peu remonter dans le peloton, en jouant avec le groupe Fernando Alonso-Sebastian Vettel-Pierre Gasly.

L’Alfa Romeo était au moins dans la mêlée pour une place non loin du top 10, ce qui semble être bien la situation d’Alfa Romeo en ce début d’année (12e place finale pour Kimi Räikkönen).

« Nous avons fait du mieux que nous pouvions avec une voiture qui était en fait assez agréable. J’ai fait un bon premier tour, gagnant quelques places, puis j’ai fait un long premier relais. Nous avions toujours prévu de faire un arrêt unique et je pense que cette stratégie était la meilleure que nous pouvions choisir aujourd’hui. Malheureusement, nous avons été très proches des points une fois de plus, mais nous n’avons rien obtenu de la course. Le fait qu’il n’y a eu qu’un seul abandon ne nous a pas aidés, mais nous devons continuer à travailler pour trouver le petit truc qui manque encore »

Antonio Giovinazzi a lui vu sa course être largement compromise par un premier arrêt aux stands manqué alors que la voiture de sécurité venait d’entrer en piste. Un de ses pneus mediums semblait dégonflé avant même d’être chaussé : un problème inhabituel qui souligne la déveine d’Alfa Romeo en 2021 !

« Ce n’était pas une course facile, et elle a été effectivement compromise par le problème que nous avons eu pendant l’arrêt aux stands. Perdre tout ce temps et un nouveau train de pneus a été un coup dur, d’autant plus que j’ai dû suivre un delta derrière la Safety Car et que je n’ai pas pu rattraper le peloton. Après cela, j’ai essayé de rattraper autant de terrain que possible, mais comme il ne se passait pas grand-chose devant moi, la 15e place était le maximum que je pouvais faire. Notre rythme de course n’était pas mauvais, mais c’est finalement une journée frustrante : j’espère que Monaco sera meilleur - j’ai déjà hâte d’y être. »

Frédéric Vasseur, le directeur d’écurie, pense-t-il que sans ce problème, Antonio Giovinazzi aurait pu être bien mieux classé ?

« Aujourd’hui, nous avons prouvé que nous pouvions nous battre avec toutes les voitures de notre catégorie du milieu de grille, mais nous revenons chez nous sans rien pour le montrer vraiment de manière éclatante. Terminer juste hors des points dans une course où une seule voiture a abandonné montre que nous sommes à la bonne place pour profiter de tout problème, mais nous savons que nous devons encore nous améliorer pour entrer dans le top 10 au mérite. Nous ne perdons pas courage, nous avons déjà fait beaucoup de progrès et nous n’avons pas l’intention de nous arrêter maintenant. »

Alfa Romeo Racing

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less