Formule 1

Racing Point privilégiera l’appui sur la vitesse de pointe au Red Bull Ring

Le Red Bull Ring n’est pas qu’un circuit de lignes droites…

Recherche

Par A. Combralier

27 juin 2019 - 08:46
Racing Point privilégiera l'appui sur (...)

Racing Point n’est toujours pas arrivée à débloquer le plein potentiel des évolutions significatives introduites à Barcelone. Cependant, le rythme de course des monoplaces roses, au Paul Ricard le week-end dernier, était plutôt encourageant.

C’est fort de ces espoirs que Sergio Pérez, 11e de l’épreuve tricolore, se rend au Red Bull Ring pour le Grand Prix d’Autriche. Espère-t-il pouvoir viser les points grâce à la vitesse de pointe de la RP19 ?

« C’est un petit circuit amusant, parce qu’il est assez court avec seulement quelques virages. Et les écarts en qualifications sont vraiment serrés : chaque dixième peut vraiment faire une grande différence pour votre position de départ. »

« J’ai obtenu quelques bons résultats en Autriche avec les années, mais mon souvenir favori, c’est la course de 2014 : j’avais fait un très long premier relais et mené la course pendant quelques tours. C’était la première fois que nous retournions en Autriche, et c’était un week-end très chargé avec beaucoup de fans. »

« Même si le tour est court, il y a quelques virages intéressants. La meilleure section, selon moi, est celle des virages 9 et 10, dans la dernière portion. Parce que ce sont des virages vraiment rapides et il faut vraiment vous y engager à fond. Il est facile d’y partir au large. Quand vous prenez très bien le point de corde, c’est un vrai sentiment de satisfaction. »

De son côté, Lance Stroll espèrera surtout, pour la première fois de la saison, arriver enfin en Q2…

« Courir en Autriche est bien amusant. Le tour est rapide et compact. C’est une piste où j’ai beaucoup couru en catégories junior, et j’ai toujours un sentiment très familier quand j’y retourne. »

« Quand vous regardez la carte du circuit, il semble court et simple, mais la réalité est assez différente. Tous les virages posent un défi, et il y a quelques gros points de freinage où vous devez avoir une grande confiance dans vos freins, et être précis dans le freinage. Si vous freinez un peu plus tard et ratez le point de corde, alors, cela fera vraiment mal à votre chrono. Donc le plus gros défi, c’est de tout mettre ensemble pour signer le tour parfait, même s’il n’y a que dix virages. »

« C’est l’un des plus beaux endroits que nous visitons, le circuit est au milieu de la campagne et est assez isolé. Il y a quelques sympathiques descentes et montées, comme au niveau des virages 1 et 2. »

Otmar Szafnauer, le directeur d’écurie, rappelle que le circuit du Red Bull Ring est loin d’être un seul circuit de puissance moteur… La Racing Point souffrira-t-elle de nouveau en virages ?

« Le Red Bull Ring est l’une de ces pistes où vous devez faire un compromis entre vitesse de pointe et appui. Il y a quelques grandes lignes droites, surtout celle qui part du virage 1 pour aller vers le virage 2, mais certaines virages sont aussi assez longs, ce qui nous pousse davantage à favoriser des réglages avec plus d’appui. »

« Il faudra étudier certaines autres choses en Autriche, dont les grosses pressions qui seront demandées aux freins. Nous avons souvent vu des voitures perdre les freins dans les derniers tours de course. C’est aussi une piste où les erreurs sont bien punies, avec de gros vibreurs qui peuvent faire pas mal de dégâts. En ce sens, c’est un tour difficile pour les pilotes, même s’il n’y a que dix virages. »

Racing Point F1

expand_less