Formule 1

Racing Point : Le système DAS mérite qu’on s’y intéresse pour 2020 et après

Si les coûts justifient les gains en retour

Recherche

Par Olivier Ferret

21 février 2020 - 14:41
Racing Point : Le système DAS mérite (...)

Chez Racing Point, on est également très intéressé par le système DAS développé par Mercedes F1.

Même si la FIA, qui a eu vent de ce système "dual-axis steering" suite aux consultations de Mercedes, a anticipé dans les règles 2021 que le volant ne pourrait plus bouger autrement que par des rotations, certains imaginent déjà le concept être activé autrement, par exemple via une palette sur le volant.

Pour Andy Green, le directeur technique de Racing Point, "le DAS n’est pas si facile à copier. Même une grosse équipe comme Ferrari ou Red Bull aurait besoin de 6 mois pour ça. Il faut repenser tout l’avant de la voiture et peut-être même changer le châssis."

Qu’importe les ressources, a priori, son patron Otmar Szafnauer pense que le DAS mérite qu’on s’y intéresse. Pour 2020 et/ou pour le futur...

"Cela semble très ingénieux et je suis certain que tout le monde va voir en combien de temps on peut l’avoir sur sa propre voiture. Vous vous souvenez du F-duct de McLaren ? C’est la même chose. Tout le monde a copié et à la fin de la saison tout le monde l’avait. Même chose avec le double diffuseur un peu avant ça."

Selon Szafnauer cela mérite de s’y intéresser car le système devrait rester légal pour cette année, dans la forme utilisée actuellement par Mercedes (action par un mouvement longitudinal du volant).

"Nous ne le comprenons pas encore assez. Certaines équipes pourraient penser que c’est vraiment illégal et porter une réclamation. Mais à en croire les démarches faites par James Allison auprès de la FIA, les allers-retours avec eux semblent confirmer que c’est légal. Ce serait donc étrange que la FIA dise le contraire maintenant. Mais on a déjà eu un cas par le passé, avec la boîte de vitesses de Williams, finalement bannie."

Est-ce que cela vaut toujours le coup d’y consacrer tant de ressources avec un risque que la FIA ne verrouille totalement le principe du DAS pour 2021 avec d’autres règles complémentaires ?

"Même cette saison, si ce système crée une grosse différence, il faut y aller. Tout dépend du rapport coûts / bénéfices. Si c’est un gros effort pour quelques centièmes, non. Si c’est le contraire alors oui. Concernant les limites pour 2021 elles sont surtout aérodynamiques. Si un système mécanique innovant existe et peut survivre à ça, alors ça vaut le coup de l’avoir."

"Si je reprends l’exemple du F-duct, McLaren a bien utilisé cela comme une ruse aussi," prévient Szafnauer.

"Tout le monde a passé son temps à chercher à le copier, et, pendant ce temps, rien d’autre n’a été développé. Il ne faut pas faire la même erreur puisqu’il y a des règles 2021 qui arrivent et de toutes nouvelles monoplaces à concevoir et construire."

De là à dire que Mercedes a sorti cette ruse pour forcer ses adversaires à développer quelque chose d’inutile ? "C’est un pas que je ne franchirais pas. Je ne sais pas les bénéfices de ce système."

"Je ne sais pas non plus combien de temps il faut pour en concevoir un, qu’il soit sécuritaire pour les pilotes. Cela doit être étudié. Mais perdre son temps dessus, certainement pas."

Szafnauer a enfin exclu d’acheter le système à Mercedes, son partenaire.

"Même si c’est légalement possible, nous ne le voulons pas. Si nous devons creuser dans cette voie, nous le ferons à notre manière. Tout le monde espionne tout le monde. On va voir qui copie cela en premier."

Retrouvez toutes les photos de la journée d’essais à Barcelone en cliquant ici (galerie mise à jour régulièrement).

Racing Point F1 - Aston Martin F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less