Formule 1

Baser la Racing Point RP20 sur les Mercedes était ’un risque’

L’adaptation à cette nouvelle F1 s’est faite en peu de temps

Recherche

Par Emmanuel Touzot

31 décembre 2020 - 12:01
Baser la Racing Point RP20 sur les (...)

Otmar Szafnauer n’apprécie pas les critiques disant que le pari de baser la Racing Point RP20 sur la Mercedes W10 de 2019 était trop simple. Le directeur de l’équipe canadienne explique que cette volonté était présente depuis longtemps, notamment parce que la configuration aero de la RP19, avec une inclinaison prononcée, ne convenait pas à la boite de vitesses Mercedes.

"Toute la grille, à part Mercedes, avait une configuration aérodynamique à rake élevé, nous y compris" note Szafnauer. "Nous avons toujours voulu une configuration aérodynamique à faible rake, toujours."

"Nous n’avions tout simplement pas les moyens financiers et les ressources nécessaires pour le faire. Nous reportions d’année en année certaines pièces parce que nous ne pouvions pas en payer de nouvelles, et c’était un risque énorme."

"C’était la première année où nous avions les moyens financiers de dire ’ok, passons à une configuration aérodynamique à faible rake’, parce que c’est pour cela que la boîte de vitesses est vraiment conçue."

"Nous étions toujours ralentis parce que la boîte de vitesses ne nous permettait pas de faire ce que nous voulions faire sur le plan aérodynamique à l’arrière. Nous avons donc pensé que la meilleure chose à faire, maintenant qu’on le pouvait, était de faire ce pour quoi la boîte de vitesses a été conçue sur le plan aérodynamique."

Mais la jeune équipe a dû composer avec un châssis qu’elle ne connaissait pas, et avoir une base solide n’était pas gage de succès. Comme on a pu le constater en début de saison, l’exploitation de la monoplace était complexe.

"Ma grande crainte était que nous manquions de connaissances, et qu’il était possible que nous fassions deux pas en arrière pour faire un pas en avant. Au moment où nous avons pris cette décision, nous n’avions qu’un an pour le faire."

"Nous avons pris le risque et nous sommes sortis avec une voiture compétitive. Les autres nous attaquent car ils ne savent pas ce que l’on a fait. Nous avons conçu, développé, nous avons pris ce risque et nous avons été récompensés. Nous avons fait saison décente."

La Racing Point RP20 servira de base à la première Aston Martin F1 de l’ère moderne, puisque les châssis seront réutilisés la saison prochaine : "Cela s’est produit uniquement à cause du virus et du fait que nos revenus ont été considérablement réduits."

"Nous ne voulons pas avoir un revenu considérablement réduit et deux fois plus de dépenses pour fabriquer une nouvelle voiture, cela n’avait aucun sens. On aurait été quatre fois plus mal lotis."

"Il était donc logique de reporter les nouvelles monoplaces d’une année, et nous avons maintenant l’avantage d’avoir changé de philosophie en matière d’aéro et de profiter de ce bon travail pour une année de plus."

Aston Martin F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less