Formule 1

Qui sera le prochain Russell ou Schumacher ? Le PDG de la F2 cite plusieurs noms…

Il juge aussi les performances des trois rookies de F1 venant de la F2

Recherche

Par Alexandre C.

28 mars 2021 - 16:23
Qui sera le prochain Russell ou (...)

Lando Norris, Alexander Albon et George Russell hier, Nikita Mazepin, Mick Schumacher et Yuki Tsunoda aujourd’hui : la F2 continue de jouer pleinement son rôle d’incubateur de talents et d’antichambre de la F1. Trois pilotes en F2 qui arrivent en F1 d’une année sur l’autre : ce n’est pas une chose courante (par exemple le champion Nyck de Vries n’avait pas trouvé de place en F2).

Bruno Michel, le PDG de la F2, sait donc que la situation est aussi incroyable qu’unique…

« C’est une réussite fantastique. Nous n’aurons pas cela chaque année. Nous avons eu trois pilotes promus il y a deux ans et nous en aurons eu trois en 2020 également. Bien sûr, le nombre de promus dépend toujours du nombre de baquets de Formule 1 disponibles. Il n’y a que 20 baquets en F1, et cela ne peut tout simplement pas arriver chaque année, alors quand c’est le cas, nous devons en profiter. »

« Nous avions beaucoup de bons pilotes l’an dernier, mais les trois qui ont accédé à la Formule 1 seront tous des pilotes à suivre. C’est un véritable exploit en cette période, et je pense que cela montre que nous faisons notre travail. Les équipes de Formule 1 n’hésitent pas une seconde à intégrer un pilote de F2, un rookie, qui vient directement de la F2, car il a été prouvé ces dernières années que cela fonctionne. »

Qui de Mick Schumacher, le champion de l’an dernier, de Nikita Mazepin (son nouveau coéquipier chez Haas), ou de Yuki Tsunoda, pourra le mieux briller en F1 selon Bruno Michel ? Forcément, le PDG ne se mouille pas trop...

« Je pense que tous les trois ont une bonne chance de bien performer. En commençant par Mick (Schumacher), je dois dire que j’ai été absolument stupéfait par sa deuxième partie de sa saison en 2020. Il lui a fallu un peu de temps avant de pouvoir vraiment montrer ce dont il était capable, mais une fois qu’il a commencé à performer, il a été absolument incroyable et un vainqueur très méritant. Je suis très heureux de le voir en F1 cette année. »

« Yuki (Tsunoda) a également été tout à fait étonnant et il n’en était qu’à sa première saison. Je suis sûr qu’il sera une star de l’avenir en Formule 1. Il est absolument incroyable et ce qu’il a montré en F2 était très, très impressionnant. Je suis sûr qu’il fera un excellent travail chez AlphaTauri cette année. »

« Nikita (Mazepin) a beaucoup progressé au cours de sa deuxième année avec nous. Je lui ai dit à plusieurs reprises l’année dernière qu’il était un pilote différent de celui que nous avons vu en 2019. Il était régulier et il se débrouillait bien. Je crois qu’il sera en mesure de bien faire immédiatement en F1. Je suis très confiant dans le fait que tous les trois s’adapteront rapidement. »

Un mot de consolation est adressé à Callum Ilott, qui n’a pu trouver un baquet en F1 mais qui reste pilote de réserve de Ferrari...

« Je dois aussi mentionner Callum Ilott qui a eu une saison spéciale. Il a fini deuxième mais s’est battu avec Mick jusqu’à la toute dernière course. Il a été absolument brillant dans certaines courses et dans certaines qualifications. Il a manqué un peu de régularité et quelques erreurs lui ont coûté cher à la fin de la saison, mais je suis vraiment heureux de le voir devenir un pilote de réserve pour Ferrari et j’espère vraiment qu’à un moment donné il pourra monter dans une Formule 1 en course. »

Pour cette saison 2021, qui Bruno Michel verra-t-il l’emporter en F2 ? Et quel pilote serait le mieux placé pour faire le grand saut l’an prochain ?

« Il est toujours difficile de faire des suppositions en début de saison. Nous avons beaucoup de pilotes forts et, comme d’habitude, la partie intéressante sera la lutte entre les rookies et les pilotes plus expérimentés. Des gars comme Robert Shwartzman, Guanyu Zhou, Felipe Drugovich, les pilotes Red Bull, Dan Ticktum, Christian Lundgaard et Marcus Armstrong, je suis sûr que tous ces gars seront capables de bien faire et de gagner des courses cette année - c’est clair. Il sera intéressant de voir ce que les rookies comme Oscar Piastri, Théo Pourchaire et Liam Lawson peuvent faire contre les pilotes plus expérimentés. »

« En fin de compte, je ne veux pas prédire qui gagnera ou ne gagnera pas, mais ce que je sais, c’est que le championnat sera très, très serré, tout comme l’année dernière. Le niveau général de la grille sera élevé et je suis sûr que le vainqueur sera un champion digne de ce nom ; et j’espère qu’il sera en mesure d’accéder à la F1 l’année suivante. »

« C’est fantastique, et les liens ne font que se développer. Ferrari, Alpine, Williams, Red Bull, Sauber - beaucoup d’équipes de F1 ont des pilotes de F2 dans leurs programmes d’académie. Je suis vraiment heureux que cela devienne plus courant. C’est formidable que lorsque les équipes de F1 doivent préparer un pilote, elles passent par notre pyramide, d’abord par la F3, puis par la F2. Les championnats se déroulent aux mêmes endroits, les mêmes week-ends que la F1, il est donc facile de suivre leurs futurs pilotes. Je suis vraiment heureux de la façon dont cela se développe, et j’espère que cela continuera ainsi à l’avenir. »

Cette année, plusieurs changements sont à noter en F2 : il y a trois courses par week-end ; la course principale, avec des arrêts aux stands, a lieu le dimanche, pour mieux la mettre en valeur.

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less