Formule 1

Quand Ocon a appris la promotion de Verstappen en F1, il a eu ‘du mal à l’avaler’

Il raconte les origines de leur rivalité

Recherche

Par Alexandre C.

22 mai 2020 - 17:15
Quand Ocon a appris la promotion de (...)

Chacun a en mémoire la querelle Max Verstappen – Esteban Ocon, qui avait éclaté au grand jour lors du Grand Prix de Brésil 2018. Max Verstappen, alors en tête de la course, avait été accroché par Esteban Ocon, qui avait un tour de retard sur sa Force India. Après la course, le pilote Red Bull était allé voir le Français et l’avait poussé à plusieurs reprises, avant d’être sanctionné pour la FIA.

En vérité l’inimitié entre Max Verstappen et Esteban Ocon n’est pas née dans les faubourgs de Sao Paulo. Comme le pilote Renault l’a précisé dans une chronique pour le site officiel de la F1, cette rivalité vient du karting..

Esteban Ocon se souvient, alors qu’il courait désormais au niveau international en karting, avoir croisé la route d’un certain Néerlandais… qui, contrairement à lui, n’a pas eu à souffrir financièrement pour arriver en F1 (Ocon vient d’un milieu modeste, tandis que Max Verstappen est bien sûr le fils de Jos).

« Je pense que la première fois que j’ai couru avec Max Verstappen, c’était en 2010. C’était une année difficile pour moi car il fallait réussir la transition vers les courses au niveau international. »

« J’étais seul avec mon père à me battre pratiquement contre toutes les grandes équipes. »

« Max et moi étions toujours assez proches sur la piste et parfois trop ! Je me souviens d’une course en Italie où je suis arrivé en tête, mais lui et moi étions loin devant les autres. C’était une rivalité qui a commencé à cette époque, et elle est vite devenue encore plus grande. »

En 2013, trois ans plus tard, alors qu’Esteban Ocon découvrait la F3 avec le Lotus Junior Team et Prema, Esteban Ocon croisa de nouveau la route de Max Verstappen…

« À la première course, nous avons eu quelques pole positions, deux sur trois, j’étais toujours sur le podium, j’ai commencé à gagner quelques courses et j’étais tout de suite dans le coup. C’était mon année la plus compétitive après ces deux années en Eurocup. »

« Après quelques courses, la rivalité, cette concurrence, sont revenues. Max a commencé à devenir fort et il me défiait pour les victoires et soudain, il était le gars à battre. »

« Nous avions un truc appelé le "triple record", qui consistait à gagner toutes les courses en un week-end. Il l’a fait une fois, puis je l’ai fait à Moscou le rendez-vous suivant ! Nous nous battions tout le temps pour cela. Lors de cette course à Moscou, il a failli me battre et nous nous sommes entrechoqués, roue dans roue, plusieurs fois, comme au bon vieux temps du karting. »

Mais même si Esteban Ocon l’emporta sur Max Verstappen en F3, ce fut bien le Néerlandais qui fut choisi par Toro Rosso… Esteban Ocon a alors eu du mal à digérer cette nouvelle.

« J’ai gagné le titre en Formule 3, mais le moment le plus difficile pour moi a été lorsque Max a signé un contrat pour courir en Formule 1 [avec Toro Rosso]. Bien joué à lui, c’est sûr, mais quand j’ai vu la nouvelle, j’ai eu du mal à l’avaler. Il était troisième au championnat ; je gagnais, et je n’avais pas de place dans aucune catégorie à ce moment-là. »

« Je savais qu’il fallait que je travaille dur et que je reste en tête des catégories juniors si je voulais arriver en Formule 1. C’était mon objectif ultime ; ne pas vouloir nécessairement affronter Max à nouveau, mais plutôt le rejoindre en Formule 1. »

Pour l’anecdote, Esteban Ocon avait aussi croisé la route d’un autre pilote Red Bull, Alexander Albon, dans sa carrière junior…

« Fin 2011, mon management de l’époque avait décidé de me faire passer au pilotage de monoplace. J’ai commencé à faire des tests mon coéquipier lors de mon premier test était Alex Albon. C’était la première fois que nous conduisions tous les deux en monoplace. »

« Il était très rapide en kart et il a gagné beaucoup de titres. J’avais un an de retard sur lui en karting, alors pour le premier test de monoplace, Alex était une bonne référence pour commencer. Qui aurait cru que nous serions tous les deux en Formule 1 à l’avenir ! »

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less