Formule 1

Quand le feu de la F1 l’aura quitté, Hamilton n’hésitera pas à partir

Mais ce moment n’est pas encore venu…

Recherche

Par Alexandre C.

21 mars 2021 - 11:33
Quand le feu de la F1 l’aura quitté, (...)

David Coulthard a passé 15 années consécutives en F1 avant de sentir que le moment était venu, pour lui, de s’arrêter. C’est peut-être par la même réflexion que passe en ce moment Lewis Hamilton. Le pilote Mercedes n’a prolongé que pour un an et à 36 printemps, forcément, la question se pose.

Que va faire alors Lewis Hamilton ? Interrogé à la télévision anglaise, Coulthard voit en tout cas Lewis Hamilton raccrocher définitivement le sport auto après sa retraite de la F1, à l’inverse par exemple d’un Felipe Massa ou d’un Fernando Alonso, qui était allé explorer les 24 Heures du Mans ou l’IndyCar.

« S’il pensait vraiment qu’il était temps [de partir maintenant], il ne serait pas allé à Bahreïn pour les essais de pré-saison. »

« Je pense qu’il a une paix intérieure et s’il avait ce sentiment, nous aurions appris son départ. Mais quand il décidera que c’est fini, je ne crois pas qu’il fera un tour de plus dans une voiture de course. Je doute fort que vous le voyiez courir au Mans ou quelque chose du genre. On sait quand il faut arrêter quand on se réveille un jour, ou même après un tour. Niki Lauda l’a su au cours d’un tour au Canada, ou James Hunt aussi, il a abandonné à la mi-saison. »

Et pour Coulthard ? Quand est-ce que ce moment est arrivé ?

« Dans mon cas, j’en ai pris conscience au début des essais de pré-saison 2008. J’ai sauté dans la voiture avec l’espoir et le désir que nous avions fait un grand pas en avant, mais je n’en ai pas eu l’impression. »

« Ayant connu 14 saisons précédentes et sachant combien de temps il faut pour développer une voiture, c’est à ce moment-là que j’ai pensé que ce ne serait pas une année gagnante. Je me souviens que Mark Webber m’a demandé comment je savais quand c’était assez. Je savais qu’il était temps pour lui d’arrêter de me poser la question. »

« C’est comme n’importe quelle relation, vous savez juste dans votre cœur que c’est le bon moment. Tu le sais, c’est tout. »

Lewis Hamilton pourrait-il raccrocher après l’obtention du 8e titre mondial cette année ?

Il faudrait d’abord que la W12 soit capable de battre la Red Bull, ce qui n’est pas si évident après les essais hivernaux de Bahreïn. Mais pour Coulthard, il est encore trop tôt, bien trop tôt, pour enterrer les Mercedes.

« Je lisais tous les comptes-rendus des essais, mais vous découvrirez où vous en êtes quand vous arriverez au premier week-end de course. »

« Maintenant, bien sûr, vous obtenez une indication sur la fiabilité et la forme générale des essais, mais pas assez pour aller chez les bookmakers avec. »

« Alors, qu’est-ce que j’en pense ? Il est clair que ces quelques jours n’ont pas été aussi faciles qu’ils l’auraient souhaité et qu’ils ont peut-être touché un point sensible. Mais il ne faut pas oublier non plus que ce n’est pas son premier rodéo de pré-saison. « 

« Lewis a déjà fait tout cela auparavant et, selon son humeur, cela dépendra de son engagement avec les médias. L’annonce tardive du contrat a été un parcours inhabituel jusqu’à ce point. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less