Formule 1

Qualifications difficiles pour Renault F1 à Interlagos

Pas de Q3 pour Hulkenberg et Ricciardo

Recherche

Par Olivier Ferret

16 novembre 2019 - 21:47
Qualifications difficiles pour (...)

Après une qualification extraordinairement serrée à Interlagos, Renault s’élancera demain en dehors du top dix de la grille de départ du Grand Prix du Brésil.

Daniel Ricciardo s’est qualifié au douzième rang en n’étant qu’à 45/1000e de seconde des dix premiers. Nico Hülkenberg pointait à seulement 18/1000e de Daniel, ce qui le place en quatorzième position.

Les deux pilotes ont effectué deux runs pour s’extraire de la Q1, dont Nico s’est finalement classé dixième, une place et 36/1000e de seconde devant Daniel.

Nico était quinzième après sa première tentative en Q2, mais l’Allemand a pu progresser au quatorzième rang à 63/1000e de la Q3. Daniel a également amélioré dans son dernier tour en Q2 tout en restant douzième.

"Le cœur de la grille est très serré et nous n’avons tout simplement pas réussi à extraire suffisamment de rythme aujourd’hui. Cela s’est joué sur des détails et quelques centièmes seulement nous auraient permis d’entrer en Q3," commente Nico Hülkenberg.

"Le circuit est petit et ma deuxième tentative en Q2 était propre, mais il nous manquait juste ce petit plus pour passer à la suite. Cela nous complique la vie pour demain, mais je suis assez optimiste puisque notre rythme de course était supérieur ces derniers temps. Revenir de loin en étant dans l’air sale n’est jamais facile, mais nous nous battrons en donnant tout demain."

"C’est vraiment disputé dans le peloton et aujourd’hui ne fait pas exception," confirme Daniel Ricciardo.

"C’est un tour court avec peu de virages, donc tout doit bien se passer. Nous n’avons pas été parfaits, mais j’apprécie ces batailles et le fait que ce soit aussi serré. J’ai eu un peu de mal sur mon dernier run en Q2. Nos pneus ont un peu surchauffé, mais c’est ainsi… Nous aurions aimé être en Q3, mais ce n’est pas une catastrophe et j’ai hâte d’être à la course. Nous avons la liberté de choisir nos pneumatiques et je pense que nous verrons des opportunités se présenter pour progresser dans la hiérarchie et prendre des points."

Alan Permane, Directeur sportif, conclut : "nous savions que ce circuit serait difficile pour nous, mais tout le milieu de la grille se tient en un peu moins de deux dixièmes. Si nous les avions trouvés, nous aurions pu atteindre le septième rang. Nous n’avions pas ce rythme aujourd’hui et nous en payons donc le prix, mais nous avons 71 tours pour remettre les choses dans l’ordre demain. Les températures devraient être beaucoup plus chaudes et, entre notre rythme de course et notre excellente gestion des pneus lors des derniers rendez-vous, nous avons toutes les chances d’obtenir un bon résultat ici."

Renault F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less