Formule 1

Prost s’attendait à un retour en F1 difficile d’Alonso après son accident de vélo

Il n’avait jamais vu Toto Wolff aussi nerveux

Recherche

Par Alexandre C.

16 juin 2021 - 09:15
Prost s’attendait à un retour en F1 (...)

Même s’il a marqué des points probants à Bakou, Fernando Alonso reste cependant en retrait de son coéquipier Esteban Ocon cette année en termes de performance pure. Son retour en F1 est ainsi un peu plus complexe que prévu, ce que l’Espagnol lui-même a quelque peu reconnu.

Le conseiller spécial d’Alpine, Alain Prost, qui a lui aussi fait un « come-back » en F1 après une année sabbatique, s’est exprimé sur les performances du double champion du monde.

Est-il déçu par lui ? Pas vraiment car le Professeur, comme il le confiait à F1 Nation, s’attendait en effet à un début un peu difficile…

« Je ne suis pas surpris qu’il ait besoin de temps. Il faut du temps. Le simulateur est bien, mais c’est dans la voiture que ça compte le plus. »

« Et la condition physique aussi, ce que nous appelons plus la physiologie, l’estomac, le corps entier, la vision, la tête - et n’oubliez pas qu’il a aussi eu un accident de moto, donc vous ne savez pas quel effet cela peut avoir… donc j’étais un peu inquiet. »

« Il est de mieux en mieux. Mais il n’est pas encore tout à fait au top à mon avis. Il le sait et nous pensons qu’il sera plus performant au Grand Prix de France, où le circuit est différent, plus large, et il le connaît bien. Donc nous verrons, mais je ne suis pas surpris que cela prenne un peu de temps. »

Et Prost lui-même, de retour de son année sabbatique en 1993, a réalisé ce que signifiait s’éloigner un an de la F1 (deux pour Fernando Alonso).

« Quand je suis revenu au Portugal, je me suis demandé pourquoi j’étais revenu ! Ça a été un choc physiquement, mentalement. »

« J’étais vraiment, vraiment en forme... incroyablement en forme - j’avais 5% [de graisse] en tout. Mais quand je suis arrivé en septembre avec une condition vraiment bonne dans une Formule 1, je me suis senti complètement perdu. »

« Cela signifie que tout ce que vous faites en dehors de la voiture est important, mais ce n’est pas aussi important que tout le travail à l’intérieur de la Formule 1, tous les muscles que vous entraînez, ce sont des muscles différents, toute la physiologie, la vision et tout, vous ne pouvez pas entraîner cela en dehors. »

Du milieu de grille, Prost et Fernando Alonso ne pourront qu’observer de loin la lutte pour le titre entre Mercedes et Red Bull... Que pense d’ailleurs le Professeur de cet affrontement au sommet ?

« Red Bull et Max sont en meilleure forme aujourd’hui. Mais c’est toujours une longue saison et cela peut toujours changer. Valtteri Bottas semble baisser en performance de semaine en semaine, le contraire est vrai pour Sergio Perez. Sergio Perez commence à faire du bon travail et peut donc aider. Valtteri est dans une situation psychologique très difficile et ça doit être dur d’être dans une équipe comme celle-ci. »

« Mercedes fait maintenant des petites erreurs. Il y a aussi des réactions nerveuses de Toto, je n’ai jamais vu ça avant. »

Alpine F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less