Formule 1

Prost ne souhaite pas que la FIA intervienne trop dans le duel pour le titre

Pour l’instant, elle "fait ce qu’il faut"

Recherche

Par Olivier Ferret

25 septembre 2021 - 09:02
Prost ne souhaite pas que la FIA (...)

La FIA doit-elle intervenir encore davantage dans le duel Hamilton Verstappen si d’autres accrochages ont lieu ?

La question est posée alors que Toto Wolff comme Christian Horner hier ont admis qu’ils ne contrôlaient pas ce que leurs pilotes font en piste... et que d’autres incidents ou accidents sont à prévoir d’ici la fin du championnat.

Après Monza, le directeur de Mercedes F1 estimait que les commissaires avaient leur rôle
à jouer pour que la rivalité soit saine. Pour Alain Prost, quadruple champion du monde, l’intervention de la FIA est suffisante pour le moment.

"Je pense que les commissaires, le directeur de course et la FIA font ce qu’il faut. N’oublions pas que l’enjeu est gros pour les deux pilotes avec des caractères qui n’ont pas envie de lâcher non plus," confie le Français.

"Par exemple, sur les dix secondes de pénalité pour Lewis Hamilton au GP de Grande-Bretagne, tout le monde a un jugement différent. Parce que c’est vrai que dix secondes de pénalité pour lui, c’est tout sauf une pénalité. À partir du moment où Verstappen n’est plus là, c’est comme si on lui donnait la victoire."

"Et les trois prochaines places de pénalité pour Verstappen en Russie, c’est parce qu’ils trouvent qu’il n’était pas dans son droit de tenter cette manœuvre à ce moment précis."

L’incertitude est désormais : comment vont-ils juger ces manœuvres toujours un petit peu à la limite ? Il ne faut pas non plus que le titre soit décidé par des pénalités données par la direction de course."

"Le directeur de course a dit qu’il fallait laisser les pilotes un peu dans leur droit, parce qu’on ne va pas non plus les brimer. Je trouve qu’il a raison car cela peut être contre-productif, donc il faut trouver le bon équilibre."

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less