Formule 1

Sans la bonne entente Norris-Sainz, McLaren F1 n’aurait sans doute pas autant progressé

Seidl revient sur la réussite de son line-up

Recherche

Par A. Combralier

9 janvier 2020 - 15:17
Sans la bonne entente Norris-Sainz, (...)

Le line-up Carlos Sainz-Lando Norris a, en 2019, comme régénéré McLaren après une année 2018 catastrophique, même si sur le plan individuel, Fernando Alonso et Stoffel Vandoorne étaient bien moins à blâmer que la performance de la monoplace orange.

Ce nouveau duo de pilotes, jeune, frais, rafraîchissant et surtout performant, a permis à McLaren de finir 4e au classement des constructeurs l’an dernier.

Pour sa première année avec l’équipe, Carlos Sainz a en particulier impressionné, avec notamment un podium au Brésil et une grande régularité tout au long de l’année.

« La première saison de Carlos avec nous a été formidable » résume ainsi Andreas Seidl, le directeur de l’écurie McLaren en F1.

« Il a donné un très bon retour dès son premier test, ce qui nous a aidé à poursuivre le développement de la voiture dans la bonne direction. En écoutant ses commentaires, on pourrait croire que c’est un ingénieur. Il est si précis. Il est bien sûr aussi très rapide, en qualifications et en course, et a sorti de grandes courses, avec des dépassements agressifs parfois. Finir 6e au classement des pilotes, c’est une performance qui parle pour elle-même. »

Le rookie Lando Norris, qui avait évolué dans le giron McLaren depuis plusieurs années, a lui aussi donné satisfaction, surtout en qualifications…

« Cette année de rookie fut sensationnelle pour Lando » poursuit Seidl. « Sans quelques problèmes de fiabilité sur sa voiture, comme à Spa, où il a été forcé d’abandonner alors qu’il était 5e, il aurait pu mieux figurer au classement. Mais à part ça, son rythme a été fantastique et son approche, dans et en dehors de la voiture, fut très mature. Les équipes de F1 sont grandes et complexes et il a géré cet aspect du sport de très bonne manière. Ce que j’aime, c’est son approche ouverte, honnête, c’est de le voir réfléchir sur lui-même. »

L’entente entre les deux pilotes a été aussi efficace, sur la piste ou en dehors : la bonne alchimie en dehors des circuits s’est ainsi matérialisée sur les pites…

« C’était évident pour tout le monde dans et en dehors de l’équipe : ils ont très bien travaillé ensemble. Ils ont approché ce défi avec un état d’esprit formidable, une ouverture entre eux deux. Ils comprennent tous les deux que c’est ce qu’il faut absolument pour pousser l’équipe en avant, pour que la voiture soit plus rapide à l’avenir. Dès qu’ils sont dans la voiture, c’est une compétition féroce, mais en même temps, il est clair que ce n’est pas un combat entre eux, c’est le tableau d’ensemble qui compte. Les pilotes sont les héros de ce sport, tout le monde les admire, même dans l’équipe. Si les pilotes montrent à quel point ils veulent faire partie de cette équipe, à quel point ils croient en elle, alors, l’équipe leur donnera tout, chaque jour. »

« La performance de Carlos et de Lando pour l’équipe, dans et en dehors de la voiture, est l’une des raisons fondamentales qui explique pourquoi nous avons pu faire ces progrès en 2019. »

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less