Présentation et horaires du Grand Prix des États-Unis de F1

La dixième édition de la course d’Austin

Recherche

Par Emmanuel Touzot

17 octobre 2022 - 07:01
Présentation et horaires du Grand (...)

Après un passage par l’Asie pour les Grands Prix de Singapour et du Japon, c’est sur le continent américain que la F1 va désormais disputer trois de ses quatre dernières courses de la saison.

La première d’entre elles se déroulera à Austin ce week-end, sur le Circuit of the Americas. Le tracé accueille la Formule 1 depuis 2012, et avec l’absence d’un an à cause du Covid-19, il s’agira de la dixième édition de la course.

Du côté du tracé

Présent au calendrier depuis 2012, le Circuit des Amériques a immédiatement fait l’unanimité. Son savant mélange de changements de direction et de sections techniques en fait un véritable défi pour les voitures et les pilotes. Son premier virage, une épingle en montée, offre une vue impressionnante lorsque les vingt monoplaces s’affrontent au départ.

Virage 1 – La pole position et le Virage 1 sont séparés de 500 mètres, mais le dénivelé atteint pas moins de 40 mètres et l’on s’inscrit dans le virage une fois au sommet. La piste est très large pour offrir différentes trajectoires en vue d’y effectuer des dépassements.

Virage 3 – L’entrée des Esses. Après le Virage 3 à plein régime en septième vitesse, on bascule dans un droite-gauche-droite très rapide où des appuis élevés sont requis.

Virages 8/9 – Attention au vibreur à l’intérieur du Virage 9. Les voitures y arrivent depuis le Virage 8, négocié à 130 km/h. Il faut bien réussir sa sortie pour conserver ses prédécesseurs à portée de DRS.

Virage 11 – Ce virage lent sur le deuxième rapport débouche sur la plus longue ligne droite du circuit. Une bonne sortie est importante pour faciliter – ou empêcher – un dépassement.

Virage 12 – Situé au terme d’un kilomètre de ligne droite, le gros freinage du Virage 12 à 330 km/h représente la meilleure opportunité de dépassement du tracé.

Virages 13/16 – Une série de virages lents, théâtre de nombreux duels lors des dernières éditions.

Virages 17/18 – Les ailerons avant sont réglés pour éviter tout sous-virage dans ce double gauche. Ces virages devraient être avalés à plein régime avec les nouvelles F1.

Virage 19 – Une petite courbe moyennement rapide où il est facile de sortir large.

Virage 20 – Le dernier virage mène à la ligne droite des stands et la deuxième zone DRS.

Forces en présence

Comment imaginer autre chose qu’une victoire de Red Bull à Austin, alors que l’équipe de Milton Keynes n’a plus été battue depuis le 10 juillet au Grand Prix d’Autriche. Sur un circuit où il s’est imposé l’an dernier, Max Verstappen sera le favori.

Derrière, Ferrari pourrait de nouveau apporter une certaine résistance en qualifications, avec un Charles Leclerc qui pourrait même viser la pole position. Mais on sait que c’est plus difficile en course pour l’équipe de Maranello.

Mercedes risque de rencontrer quelques difficultés selon l’effet des bosses d’Austin sur sa W13. Derrière, on s’attend de nouveau à voir Alpine F1 en quatrième force du plateau, avec la question de la possibilité qu’aurait l’équipe à se rapprocher de Mercedes en performance.

Les horaires du Grand Prix des États-Unis

Les horaires du Grand Prix des États-Unis sont les plus tardifs de la saison, avec des débuts de journée à 21 heures chaque jour, et la fin des essais le vendredi et le samedi après minuit.

- Vendredi 21 octobre

21h00-22h00 : Essais Libres 1
0h00-1h30 : Essais Libres 2

- Samedi 22 octobre

21h00-22h00 : Essais Libres 3
0h00-1h00 : Qualifications

- Dimanche 23 octobre

21h00-23h00 : Course

Les vainqueurs du Grand Prix des États-Unis

AnnéeCircuitVainqueurÉquipe
1908 Savannah Louis Wagner Fiat
1910 Savannah David Bruce-Brown Benz
1911 Savannah David Bruce-Brown Fiat
1912 Milwaukee Caleb Bragg Fiat
1914 Santa Monica Eddie Pullen Mercer
1915 San Francisco Dario Resta Peugeot
1916 Santa Monica Howdy Wilcox / Johnny Aitken Peugeot
1958 Riverside Chuck Daigh Scarab-Chevrolet
1959 Sebring Bruce McLaren Cooper-Climax
1960 Riverside Stirling Moss Lotus-Climax
1961 Watkins Glen Innes Ireland Lotus-Climax
1962 Watkins Glen Jim Clark Lotus-Climax
1963 Watkins Glen Graham Hill BRM
1964 Watkins Glen Graham Hill BRM
1965 Watkins Glen Graham Hill BRM
1966 Watkins Glen Jim Clark Lotus-BRM
1967 Watkins Glen Jim Clark Lotus-Ford
1968 Watkins Glen Jackie Stewart Matra-Ford
1969 Watkins Glen Jochen Rindt Lotus-Ford
1970 Watkins Glen Emerson Fittipaldi Lotus-Ford
1971 Watkins Glen François Cevert Tyrrell-Ford
1972 Watkins Glen Jackie Stewart Tyrrell-Ford
1973 Watkins Glen Ronnie Peterson Lotus-Ford
1974 Watkins Glen Carlos Reutemann Brabham-Ford
1975 Watkins Glen Niki Lauda Ferrari
1989 Phoenix Alain Prost McLaren-Honda
1990 Phoenix Ayrton Senna McLaren-Honda
1991 Phoenix Ayrton Senna McLaren-Honda
2000 Indianapolis Michael Schumacher Ferrari
2001 Indianapolis Mika Häkkinen McLaren-Mercedes
2002 Indianapolis Rubens Barrichello Ferrari
2003 Indianapolis Michael Schumacher Ferrari
2004 Indianapolis Michael Schumacher Ferrari
2005 Indianapolis Michael Schumacher Ferrari
2006 Indianapolis Michael Schumacher Ferrari
2007 Indianapolis Lewis Hamilton McLaren-Mercedes
2012 Austin Lewis Hamilton McLaren-Mercedes
2013 Austin Sebastian Vettel Red Bull-Renault
2014 Austin Lewis Hamilton Mercedes
2015 Austin Lewis Hamilton Mercedes
2016 Austin Lewis Hamilton Mercedes
2017 Austin Lewis Hamilton Mercedes
2018 Austin Kimi Räikkönen Ferrari
2019 Austin Valtteri Bottas Mercedes
2021 Austin Max Verstappen Red Bull-Honda

Circuits

Info Formule 1

Photos

Vidéos