Formule 1

Présentation du Grand Prix du Japon 2019

L’inconnue Ferrari sur ce type de tracé

Recherche

Par Emmanuel Touzot

7 octobre 2019 - 08:15
Présentation du Grand Prix du Japon (...)

Après un Grand Prix de Russie remporté par Mercedes malgré une domination de Ferrari en performance pure, difficile de savoir ce qu’il en sera à Suzuka. Le tracé japonais semble plus favorable aux Flèches d’argent, qui n’ont pas été les monoplaces dominantes depuis la Hongrie, en août.

Les consignes continuent de faire débat autour de Ferrari et la Scuderia devra éviter de dépenser de l’énergie à gérer l’équilibre entre ses pilots, sur un circuit où elle ne sera pas forcément à son avantage techniquement.

Le premier secteur de Suzuka, avec son enchaînement de virages très rapides, mettra à l’épreuve la SF90 évoluée, et pourrait en revanche aider Red Bull, dont l’équilibre aérodynamique est l’un des points forts.

Le tracé :

Suzuka figure parmi les circuits légendaires de la F1. Accueillant des Grands Prix depuis 1987 et célèbre pour ses virages rapides et rectilignes s’étalant sur 5807 mètres, on y retrouve les « Esses » dans le premier secteur, mais aussi le 130R - négocié à fond - dans le dernier. Le jour de la course, les concurrents l’affronteront à 53 reprises. Un véritable défi physique, sans oublier une météo souvent imprévisible pouvant réserver quelques surprises.

Virages 1/2 – Le virage 1 est un virage très rapide nécessitant un très léger freinage en préparation du virage 2, plus lent.

Virages 3-6 – Les « Esses ». Le sous-virage doit y être minimisé en vue des changements constants de direction tout en ayant une voiture bien équilibrée afin de maintenir son rythme.

Virages 8/9 – Deux virages piégeux forment Degner. Court et étroit, le premier requiert une approche prudente en raison du vibreur à l’intérieur. Les pilotes doivent s’en rapprocher autant que possible sans le toucher. Il y a ensuite peu de dégagement sur le second. Les erreurs peuvent y coûter cher.

Virage 11 – Sur le gros freinage avant l’épingle, il faut rechercher une trajectoire large et une bonne traction sur la sortie en dévers.

Virages 13/14 – Le sous-virage casse la vitesse dans Spoon, d’où l’importance de le réduire à son minimum tant une sortie rapide vers la ligne droite opposée est capitale.

Virage 15 – Le 130R est négocié à plein régime, mais l’exercice est plus difficile lorsque les voitures sont lourdes en carburant.

Virage 16 – Une forte pression sur les freins pour avaler la chicane menant au dernier virage. Il est facile d’y bloquer une roue et de compromettre son tour.

Du côté du moteur

Suzuka est l’un des circuits les plus éprouvants du calendrier pour le moteur à combustion interne. Si les longues accélérations testent la robustesse de ses organes, les gros freinages jouent sur leur réactivité et leur fiabilité.

Plus de 65 % du tour s’effectue à plein régime. La seconde moitié du tracé concentre les principales périodes à pleine charge, notamment entre la sortie de Spoon (T14) et la chicane menant à la ligne droite des stands. On y retrouve ainsi le 130R, un virage à gauche avalé à plus de 300 km/h !

Avec des pointes frôlant 330 km/h, Suzuka est l’un des terrains de jeu les plus rapides de la seconde partie de saison. Au cœur du moteur, les pistons tourneront 200 fois par seconde, provoquant d’énormes forces internes !

Deuxième virage le plus lent du circuit, la chicane est abordée à plus de 310 km/h pour être négociée à environ 80 km/h. Pour le MGU-K, il s’agit de la meilleure occasion pour récupérer de l’énergie. La décélération sous les 100 km/h génère tellement de chaleur et d’énergie dans les freins qu’il existe un surplus que les ingénieurs ne peuvent exploiter en raison du règlement.

Pronostic

La lutte s’annonce encore serrée entre les Mercedes et les Ferrari, et Red Bull pourrait venir se mêler à la lutte pour essayer de décrocher le premier podium d’un moteur Honda à domicile depuis 2004.

La lutte pourrait faire rage de nouveau entre Charles Leclerc et Lewis Hamilton en vue d’une victoire, le Britannique cherchant toujours sa revanche de Monza face au pilote Ferrari.

Podium : 1. Hamilton / 2. Leclerc / 3. Verstappen

Les vainqueurs du Grand Prix du Japon

AnnéeCircuitVainqueurÉquipeMoteur
2018 Suzuka Lewis Hamilton Mercedes Mercedes
2017 Suzuka Lewis Hamilton Mercedes Mercedes
2016 Suzuka Nico Rosberg Mercedes Mercedes
2015 Suzuka Lewis Hamilton Mercedes Mercedes
2014 Suzuka Lewis Hamilton Mercedes Mercedes
2013 Suzuka Sebastian Vettel Red Bull Renault
2012 Suzuka Sebastian Vettel Red Bull Renault
2011 Suzuka Jenson Button McLaren Mercedes
2010 Suzuka Sebastian Vettel Red Bull Renault
2009 Suzuka Sebastian Vettel Red Bull Renault
2008 Fuji Fernando Alonso Renault Renault
2007 Fuji Lewis Hamilton McLaren Mercedes
2006 Suzuka Fernando Alonso Renault Renault
2005 Suzuka Kimi Räikkönen McLaren Mercedes
2004 Suzuka Michael Schumacher Ferrari Ferrari
2003 Suzuka Rubens Barrichello Ferrari Ferrari
2002 Suzuka Michael Schumacher Ferrari Ferrari
2001 Suzuka Michael Schumacher Ferrari Ferrari
2000 Suzuka Michael Schumacher Ferrari Ferrari
1999 Suzuka Mika Häkkinen McLaren Mercedes
1998 Suzuka Mika Häkkinen McLaren Mercedes
1997 Suzuka Michael Schumacher Ferrari Ferrari
1996 Suzuka Damon Hill Williams Renault
1995 Suzuka Michael Schumacher Benetton Renault
1994 Suzuka Damon Hill Williams Renault
1993 Suzuka Ayrton Senna McLaren Ford
1992 Suzuka Riccardo Patrese Williams Renault
1991 Suzuka Gerhard Berger McLaren Honda
1990 Suzuka Nelson Piquet Benetton Ford
1989 Suzuka Alessandro Nannini Benetton Ford
1988 Suzuka Ayrton Senna McLaren Honda
1987 Suzuka Gerhard Berger Ferrari Ferrari
1977 Fuji James Hunt McLaren Ford
1976 Fuji Mario Andretti Lotus Ford

Circuits

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less