Formule 1

Présentation du Grand Prix de Belgique 2020

Mercedes favorite, la pluie attendue

Recherche

Par Emmanuel Touzot

24 août 2020 - 08:00
Présentation du Grand Prix de Belgique

Contrairement aux autres années, le Grand Prix de Belgique ne marque pas la reprise après la pause estivale, puisque la F1 n’a couru que pendant l’été cette année, à cause de la pandémie de Covid-19.

Dans un contexte de domination absolue de Mercedes, les équipes arrivent en Belgique avec possiblement l’opportunité de profiter pour la dernière fois du mode fête en qualifications, avant son interdiction probable dès Monza.

Spa-Francorchamps marque le début du troisième "triple header" de la saison, c’est-à-dire un enchaînement de trois courses sans pause. Monza sera l’escale suivante du championnat, ces deux courses étant enchaînées aux dates initiales auxquelles elles étaient prévues, avant d’aller au Mugello dans deux semaines.

L’an dernier, Ferrari avait signé sa première victoire de la saison à Spa-Francorchamps, et Charles Leclerc avait remporté son premier succès en F1. Mais le week-end avait été marqué par le décès d’Anthoine Hubert dans la première course de F2 le samedi après-midi, et le jeune pilote sera dans tous les esprits tout au long du week-end.

Le tracé :

Spa-Francorchamps figure parmi les circuits historiques de la F1. Située au cœur de la forêt, la piste propose des courbes rapides, de brusques changements d’altitude et peut s’enorgueillir d’une imprévisibilité totale.

Le Raidillon de l’Eau Rouge est l’un des virages les plus célèbres au monde. Avec un dénivelé de 18 %, les concurrents doivent s’accrocher dans ce gauche-droite suivi d’un gauche en compression puis d’un enchaînement en montée mettant voitures et pilotes à l’épreuve.

Virage 1 – Le tour commence par l’épingle de la Source. Ce droite serré est le virage le plus lent des 7004 mètres du tracé.

Virage 3 – La descente vers l’Eau Rouge et le Raidillon provoque une compression énorme des suspensions lorsque l’ascension débute. Une bonne puissance moteur est nécessaire pour gravir la côte.

Virage 7 – Les dépassements sont facilement possibles en exploitant le freinage des Combes.

Virage 10 – L’adhérence mécanique joue un rôle important dans l’enchaînement formé par Bruxelles et Rivage, deux courbes plus techniques.

Virage 12 – Pouhon est un double-gauche très rapide avec une sortie à plein régime avant d’aborder Campus.

Virage 15 – Les deux droites de Stavelot et de Paul Frère sont capitaux pour optimiser sa vitesse dans Blanchimont, un virage négocié en aveugle et en phase d’accélération. Une précision ultime est requise pour y inscrire sa voiture.

Virage 19 – Anciennement connue comme l’Arrêt de Bus, la dernière chicane est un droite-gauche très serré où les dépassements sont possibles à l’entrée.

Côté moteur :

Spa est le circuit le plus redoutable du calendrier pour les groupes propulseurs. Pas moins de 67 % des sept kilomètres sont parcourus à plein régime. Cela représente 73 secondes, le total général le plus élevé de la saison. La première section à pleine charge sépare l’épingle de la Source à la chicane des Combes. Le pilote met environ 25 secondes (1852 mètres) à avaler cette portion pied au plancher. Cette distance est à peine plus courte qu’une piste d’atterrissage de l’aéroport Charles de Gaulle.

Le tracé descend sous 40 mètres au niveau de la Source pour culminer à 80 mètres aux Combes. La pente de 25 % est semblable aux cols les plus escarpés du Tour de France. La descente a tendance à plaquer les éléments mobiles au sol avant qu’ils ne soient subitement déchargés sur la crête en raison de l’inversion soudaine de la force verticale à -3g. Ce phénomène peut être assimilé aux sensations des montagnes russes : le corps est d’abord tassé au fond du siège avant de devenir léger comme une plume au sommet !

Le turbo fonctionnera au plus près de sa vitesse maximale pour rester en phase avec les régimes élevés du moteur à combustion interne. L’altitude contribuera à l’augmenter encore plus. À l’extrême, il tournera à plus de 95 000 tr/min, soit 1500 rotations par seconde !

Spa est l’un des circuits les plus exigeants pour le MGU-K. Chaque freinage survient au terme d’une longue accélération, d’où une énergie énorme dissipée par les freins. La meilleure opportunité de récupération d’énergie est la chicane de l’Arrêt de Bus, que le pilote aborde à plus de 300 km/h avant de freiner à 75 km/h.

Les courbes rapides comme Pouhon et Fagnes représentent les principales occasions pour récupérer de l’énergie via le MGU-H. Celle-ci permettra d’alimenter le MGU-K et le moteur à combustion interne dès Blanchimont, la phase d’accélération suivante.

Forces en présence

Avec six pole positions et cinq victoires en six courses, l’équipe Mercedes est évidemment favorite en Belgique. Cependant, la dernière victoire de l’équipe à Spa-Francorchamps remonte à 2017 avec Lewis Hamilton.

Les deux dernières saisons, c’est Ferrari qui avait gagné, avec Sebastian Vettel en 2018 et Leclerc en 2019, mais on imagine difficilement la Scuderia s’imposer ce dimanche en Belgique. Reste à voir si Red Bull pourra offrir une opposition digne de ce nom à Mercedes.

La pluie étant prévue par averses, cela pourrait être une opportunité pour les rivaux de Mercedes, mais aussi dans le peloton, où Racing Point fera office d’équipe à battre pour McLaren et Renault.

Les vainqueurs du Grand Prix de Belgique

AnnéeCircuitVainqueurÉquipeMoteur
2019 Spa-Francorchamps Charles Leclerc Ferrari Ferrari
2018 Spa-Francorchamps Sebastian Vettel Ferrari Ferrari
2017 Spa-Francorchamps Lewis Hamilton Mercedes Mercedes
2016 Spa-Francorchamps Nico Rosberg Mercedes Mercedes
2015 Spa-Francorchamps Lewis Hamilton Mercedes Mercedes
2014 Spa-Francorchamps Daniel Ricciardo Red Bull Renault
2013 Spa-Francorchamps Sebastian Vettel Red Bull Renault
2012 Spa-Francorchamps Jenson Button McLaren Mercedes
2011 Spa-Francorchamps Sebastian Vettel Red Bull Renault
2010 Spa-Francorchamps Lewis Hamilton McLaren Mercedes
2009 Spa-Francorchamps Kimi Räikkönen Ferrari Ferrari
2008 Spa-Francorchamps Felipe Massa Ferrari Ferrari
2007 Spa-Francorchamps Kimi Räikkönen Ferrari Ferrari
2005 Spa-Francorchamps Kimi Räikkönen McLaren Mercedes
2004 Spa-Francorchamps Kimi Räikkönen McLaren Mercedes
2002 Spa-Francorchamps Michael Schumacher Ferrari Ferrari
2001 Spa-Francorchamps Michael Schumacher Ferrari Ferrari
2000 Spa-Francorchamps Mika Häkkinen McLaren Mercedes
1999 Spa-Francorchamps David Coulthard McLaren Mercedes
1998 Spa-Francorchamps Damon Hill Jordan Mugen Honda
1997 Spa-Francorchamps Michael Schumacher Ferrari Ferrari
1996 Spa-Francorchamps Michael Schumacher Ferrari Ferrari
1995 Spa-Francorchamps Michael Schumacher Benetton Renault
1994 Spa-Francorchamps Damon Hill Williams Renault
1993 Spa-Francorchamps Damon Hill Williams Renault
1992 Spa-Francorchamps Michael Schumacher Benetton Ford
1991 Spa-Francorchamps Ayrton Senna McLaren Honda
1990 Spa-Francorchamps Ayrton Senna McLaren Honda
1989 Spa-Francorchamps Ayrton Senna McLaren Honda
1988 Spa-Francorchamps Ayrton Senna McLaren Honda
1987 Spa-Francorchamps Alain Prost McLaren TAG
1986 Spa-Francorchamps Nigel Mansell Williams Honda
1985 Spa-Francorchamps Ayrton Senna Lotus Renault
1984 Zolder Michele Alboreto Ferrari Ferrari
1983 Spa-Francorchamps Alain Prost Renault Renault
1982 Zolder John Watson McLaren Ford
1981 Zolder Carlos Reutemann Williams Ford
1980 Zolder Didier Pironi Ligier Ford
1979 Zolder Jody Scheckter Ferrari Ferrari
1978 Zolder Mario Andretti Lotus Ford
1977 Zolder Gunnar Nilsson Lotus Ford
1976 Zolder Niki Lauda Ferrari Ferrari
1975 Zolder Niki Lauda Ferrari Ferrari
1974 Nivelles Emerson Fittipaldi McLaren Ford
1973 Zolder Jackie Stewart Tyrrell Ford
1972 Nivelles Emerson Fittipaldi Lotus Ford
1970 Spa-Francorchamps Pedro Rodriguez BRM BRM
1968 Spa-Francorchamps Bruce McLaren McLaren Ford
1967 Spa-Francorchamps Dan Gurney Eagle Weslake
1966 Spa-Francorchamps John Surtees Ferrari Ferrari
1965 Spa-Francorchamps Jim Clark Lotus Climax
1964 Spa-Francorchamps Jim Clark Lotus Climax
1963 Spa-Francorchamps Jim Clark Lotus Climax
1962 Spa-Francorchamps Jim Clark Lotus Climax
1961 Spa-Francorchamps Phil Hill Ferrari Ferrari
1960 Spa-Francorchamps Jack Brabham Cooper Climax
1958 Spa-Francorchamps Tony Brooks Vanwall Vanwall
1956 Spa-Francorchamps Peter Collins Ferrari Ferrari
1955 Spa-Francorchamps Juan Manuel Fangio Mercedes Mercedes
1954 Spa-Francorchamps Juan Manuel Fangio Maserati Maserati
1953 Spa-Francorchamps Alberto Ascari Ferrari Ferrari
1952 Spa-Francorchamps Alberto Ascari Ferrari Ferrari
1951 Spa-Francorchamps Nino Farina Alfa Romeo Alfa Romeo
1950 Spa-Francorchamps Juan Manuel Fangio Alfa Romeo Alfa Romeo

Circuits

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less