Formule 1

Le tracé de Bakou ‘n’est pas un de mes favoris’ reconnaît Verstappen

Lui et Pérez peuvent consolider la place de Red Bull ce week-end

Recherche

Par Alexandre C.

31 mai 2021 - 08:49
Le tracé de Bakou ‘n’est pas un de mes (...)

C’est, pour la première fois de sa carrière en monoplace, en leader d’un championnat que Max Verstappen se présentera ce week-end, à Bakou.

Comment se sent-il après sa victoire de Monaco ? Estime-t-il que le plus dur a été fait dans la lutte face à Mercedes et Lewis Hamilton ?

« C’était un très bon week-end et, bien sûr, je n’étais jamais monté sur le podium là-bas auparavant, alors c’était très bien de remporter la victoire. Prendre la tête du championnat est une bonne chose, mais nous devons être là à la fin de la dernière course, c’est tout ce qui compte. Notre position maintenant, c’est bien et bien sûr, cela montre que nous avons eu un bon début d’année, mais nous devons continuer à pousser parce que nous devons encore nous améliorer et faire mieux. Personne n’est jamais parfait ou immobile dans ce sport. Jusqu’à présent, nous avons fait les plus petites erreurs, mais rien de majeur, et c’est pourquoi nous sommes premiers pour le moment, mais nous savons tous que cela peut changer très rapidement. »

« Nous avons eu des difficultés le jeudi en essais libres, mais l’équipe a beaucoup travaillé pour que la voiture soit bien meilleure le samedi. Au début du week-end, nous n’étions pas tout à fait dans le vrai et tout n’a pas été facile, mais tout le monde a très bien analysé les données et a rendu la voiture très compétitive pour les qualifications afin que nous puissions être dans la lutte. »

« C’était vraiment bien d’être en tête de la course et de la contrôler. Je n’allais pas gâcher ma première victoire à Monaco, c’est sûr. »

A Bakou, on parlera beaucoup des ailerons arrière flexibles de la Red Bull. Sur la piste en elle-même cependant, que pense le Néerlandais ? Pas forcément beaucoup de bien...

« La piste est correcte mais elle n’est probablement pas une de mes favorites si je suis honnête. Je ne suis jamais monté sur le podium là-bas, il est temps de changer ça. Nous verrons si nous sommes compétitifs, je m’attends à ce que Mercedes revienne en force ici. »

Quant à Sergio Pérez, il pourra s’appuyer sur son dimanche plus réussi à Monaco (remontée à la 4e place). Il devra cependant corriger ses points faibles, les qualifications - il a été même pressé en cela par Helmut Marko.

« Je suis heureux qu’au final nous ayons réussi à obtenir un bon résultat, surtout compte tenu de notre qualification après un samedi médiocre. »

« C’était très dur mentalement. Comme toujours à Monaco, il est difficile de garder la voiture hors des murs tout en étant à la limite. Il faut surtout savoir quand pousser et quand ne pas pousser, c’est la clé ! Le résultat de dimanche est un gros coup de pouce pour l’équipe et nous sommes vraiment impatients de continuer sur cette lancée, mais nous ne pouvons pas oublier que ce n’est que la cinquième course de la saison et qu’il y a encore beaucoup de chemin à parcourir. »

« J’ai vraiment hâte d’être à Bakou et j’espère que nous pourrons faire de bonnes qualifications, car nous avons prouvé que notre rythme de course est parmi les meilleurs. Nous devons juste améliorer nos samedis et ensuite nous devrions être bien. »

Sergio Pérez est désormais investi d’une mission importante : garantir que Red Bull reste devant Mercedes au classement des constructeurs. Cette nouvelle position change-t-elle quelque chose, dans son approche des Grands Prix ?

« Cela ne change rien. Nous devons rester réalistes et savoir que c’est la cinquième course de la saison. Peu importe où nous sommes maintenant, ce qui compte c’est ce que nous ferons à la fin de la saison à Abu Dhabi. Nous devons garder la tête basse et continuer à travailler aussi dur que nous l’avons fait ces derniers mois. »

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less